Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Le Home Cinéma ça ne marche pas (part 7)

Les Projecteurs Dila

dila-technology-art7.jpg

Je me rappelle du salon professionnel SIEL en 1996, où j’ai vu des images de 5 mètres de base à tomber par terre, projetées en lumière ambiante (bon, en intérieur, pas dehors au soleil, mais quand-même). Le projecteur en action était un Hughes-JVC de taille monstrueuse (le volume et le poids de deux tri-tubes 9” d’aujourd’hui), et dont le prix était aussi à tomber par terre! Un peu plus d’un tout petit million de francs, hors TVA bien sûr.
Je découvrais pour la première fois un projecteur DiLa, technologie dite à amplification de lumière. En pratique, il s’agit d’une matrice LCD qui n’est pas interposée sur le chemin lumineux pour fonctionner par transparence, mais qui agit par réflection sur un miroir.
Aujourd’hui, on trouve des projecteurs DiLa fabriqués uniquement par JVC dans des dimensions, des poids et des prix nettement plus raisonables.
Toujours plus volumineux que la plupart des DLP mono-chip, ils ont plus petits et moins onéreux que les tri-tubes.

dila-projector-art7.jpg

L’un d’entre eux, qui ne respecte pas ces critères modernes de taille et de poids, se rattrape en offrant une résolution QXGA (2048 × 1563), avec une luminosité de 7000 Lumens ANSI. Le prix reste stratosphérique, et je doute que l’application prévue soit le Home Theater.
Pour une application Home Theater et un prix réaliste, on trouve des produits de résolution 1400 × 788 dans cette technologie, excusez du peu…
Cette technologie existe également sous la désignation Lcos, proposée par d’autres constructeurs, tel Sony avec son nouveau Qualia 004.


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS