Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Le Home Cinéma ça ne marche pas (part 7)

De l'analogique au numérique

Rassurez-vous, je ne vais pas entrer dans le détail du fonctionnement des convertisseurs (pour tout vous avouer, j’aurais bien du mal, n’étant pas électronicien).
Sachez simplement qu’un signal vidéo analogique est une variation de tension électrique en fonction du temps, alors qu’un signal numérique est une succession d’états “on/off” , représentation électrique des 0 et 1 du calcul binaire.
Pour des raisons techniques, historiques, de formats et de normes, nous avons aujourd’hui des signaux vidéo analogiques et numériques sous différents formats disponibles à partir des sources habituelles du Home Theater.
A partir ce çà, il faut faire une image. Le projecteur, c’est à lui que revient cette tâche, s’en charge. Il est soit analogique, soit numérique suivant son type.
Pour pouvoir les projeter, il doit convertir les signaux de tous types qu’il reçoit en signaux qu’il est capable de reproduire sous forme d’images.
Si, donc, le projecteur est analogique, il doit convertir des signaux numériques en analogique, et s’il est numérique, l’inverse.
Il est intéressant de noter que les projecteurs analogiques “avalent” tous types de signaux analogiques à condition que leur bande passante soit suffisamment élevée, alors que les projecteurs numériques doivent reconvertir tous signaux y compris numériques qui ne sont pas exactement à leur format propre, dit “natif”.


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS