Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Le Home Cinéma ça ne marche pas (part 7)

Les projecteurs LCD

De type numériques, ils comportent une matrice fixe constituée de cristaux liquides, à la façon des affichages des montres des années 70, mais en bien plus perfectionné. La matrice est traversée par le flux lumineux d’une lampe, et chaque cristal liquide, interposé sur le trajet du flux lumineux, définit un niveau de gris et une couleur qui projetés à l’écran constituent un pixel. Une amélioration sensible constitue en la sommation des images de trois matrices, une rouge, une verte et une bleue via un prisme optique.
Performants en termes de luminosité, les projecteurs LCD sont désastreux dans la reproduction des contrastes: La lumière traversant la matrice rend impossible la reproduction du noir. Le résultat est que les scènes de film tournées en plein-air, au soleil (vous savez, de magnifiques paysages de seychelles, la mer bleu turquoise, etc…) sont systématiquement utilisées pour les démonstrations de projecteurs LCD.
Si, par contre, vous passez des scènes de poursuite de nuit dans des caves (cf.”Le masque de Zorro), adressez-moi un E.Mail si vous arrivez à discerner autre chose que des ombres chinoises.
Faciles à installer, si faciles à régler que votre belle-mère peut s’en charger, peu coûteux, ces projecteurs font des adeptes. Il faut reconnaître que des progrès ont été faits ces dernières années, en termes de contraste, d’homogénéité de l’image (élimination du “point chaud”, zone plus lumineuse au centre de l’image), de fluidité, de définition.
Pour ma part, si je reconnais la réalité de ces progrès, les meilleurs projecteurs LCD produisent encore une image qui offre un niveau de noir insuffisant. Mais il paraît que je n’ai pas encore tout vu, alors j’attends de pourvoir visionner les derniers **** modèle ****/**** vendus $$$$$.


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS