Le Home Cinéma ça ne marche pas (part 3)

Les questions de base

Pour vous aider dans votre réflexion, je vous propose quelques grandes lignes de base, qui constituent qu’un minimum. Il ne faut pas pour autant vous y limiter, tout élément que vous jugerez pertinent doit être retenu.

Que voulez-vous regarder ?

Je devrais dire “et entendre”. Suivant que, pour vous, l’intérêt essentiel d’un système Home Cinema est le cinéma, les matches de football, ou encore les jeux vidéo sur console, vos orientations ne seront pas les mêmes. Les choix qui devront être faits ne le seront pas non plus.
On peut regrouper les types de programmes en quelques grandes catégories. Il est important pour vous de savoir lesquelles vous privilégiez, ceci pouvant vous éviter des déceptions ultérieures.
Elles sont :

  • Les films à grand spectacle
  • Les films d’auteur et les films anciens
  • La retransmission d’évènements sportifs
  • Les émission de télévision et les téléfilms
  • Les enregistrements vidéo de concerts
  • Les jeux sur console

Une réponse à ces questions va déjà vous orienter vers un format d’image, 4/3, 16/9, et même, pourquoi pas si vous privilégiez les films à grand spectacle, 2.35.
Cela va également influer sur la taille de base de l’écran et le type de système audio qui sera adapté à vos besoins.

A quel moment de la journée consommez-vous de l’audiovisuel ?

Si vous regardez la télévision pendant vos repas, si vous mettez un chaîne musicale en fond sonore en faisant autre chose, ce n’est évidemment pas le même mode de consommation que si vous regardez un DVD de location après dîner.
La question peut s’énoncer autrement : Quel est le niveau d’attention que vous accordez au spectacle audiovisuel que vous consommez ? Quel est le niveau de lumière requis dans la pièce à ce moment.
Si, comme beaucoup, vous répondez à cette question par « ça dépend », il faudra conserver votre téléviseur habituel, le Home Cinema étant un complément, non un remplaçant.

Qui ou avec qui ?

L’écoute de CD sur une chaîne Hi-Fi haut de gamme constitue, c’est bien connu, un élément de base dans le contentieux des couples : D’un plaisir solitaire à la manifestation intangible d’un égoïsme souverain il n’y a qu’un pas, tout est question de point de vue…
Heureusement, le Home Cinema échappe à cette logique réductrice. Il a plutôt tendance à réunir les individus dans la même pièce et au même moment, ce qui ne fait que du bien à l’harmonie dans les familles.
Encore faut-il déloger votre fiston en crise d’acné qui squatte le système pendant une partie de la journée, connecté sur sa Playsation. Récupérer l’usage de votre installation, avec un commentaire justifié sur un certain retard dans les devoirs scolaires, vous vaut pour gratification quelques rauques borborygmes, mais après tout c’est pour la bonne cause.

Donc, il vous faut savoir si l’usage principal de votre système se fait :

  • Seul
  • En couple
  • En famille
  • Avec des amis à l’occasion
  • Avec la bande de copains étudiants avec qui vous partagez l’appartement

La réponse à cette question va influer sur l’emplacement du système et sur l’aménagement de la pièce.


Articles liés



© 1999-2020 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS