Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Home Cinéma sans fil

Le reste

D’autres technologies peuvent être employées pour des liaisons sans fil.

Des techniques radios analogiques le sont déjà depuis des années. L’infrarouge (IRDA) a eu ces moments de gloire pour les casques destinés aux téléviseurs. Certaines marques (JVC entre autre) utilisent des rayons laser pour passer de l’information entre un tuner et un écran. Mais dans l’ensemble les trois technologies que nous avons développées plus haut, sont très certainement celles qui seront employées dans les années à venir. Plusieurs raisons à cela, dont la principale est que les diffuseurs de médias semblent les adopter et ce en accord avec les fabricants de processeurs.

Cela nous amène à la seconde partie du débat, ou soft et hard sont étroitement mêlés. On parle beaucoup de la dématérialisation des supports, de la fin du CD, de l’avenir compté du DVD, etc. Des réflexions qui peuvent prêter à sourire, mais qui à moyen terme se révèleront exactes. Les programmes, vont arriver dans les foyers sous formes numérique via le Web, le câble ou le satellite.

Depuis des années on parle de cette révolution, maintenant elle est là. D’ores et déjà des offres existent, la mise en place (à marche forcée) par les opérateurs de l’ADSL en sont l’illustration, France telecom (propriétaire de TDF) propose déjà la TV sur ADSL.

Ce fait conduit à une autre conception de la « chaîne » audio visuelle domestique. Les sources ne sont plus multiples (Tuners audio et TV, lecteur DVD, CD, etc.), le (s) média (um) arrive via le net sur un ordinateur ou une « setup box » et il est distribué dans toute la maison sur des terminaux via un réseau sans fil. Ces terminaux (audio et vidéo) étant aussi interconnectés par les mêmes moyens. Bon, un écran restera un écran, une enceinte une enceinte et un ampli délivrera toujours de la puissance. Mais les films, on risque fort de les télécharger (sales temps pour les vidéos club), la musique elle, sera en MP3 et on l’achètera au morceau sur des sites.

Difficile, d’imaginer une distribution filaire tel que nous la connaissons du récepteur aux divers terminaux. En plus, quand les liaisons auront disparu entre ces éléments, il semble naturel de penser qu’elles disparaîtront aussi entre les terminaux et leur périphériques.


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS