Le Home Cinéma ça ne marche pas (part 6)

Les lecteurs de DVD

Voilà un élément intéressant! Une source qui fait du son et de la vidéo au top de la qualité disponible (enfin presque). Le plus simple, une fois n’est pas coutume, c’est le son. Un lecteur DVD est sensé tout d’abord lire des DVD (merci, je sais) et envoyer le signal sonore en numérique vers un décodeur inclus dans le “processeur” via une connexion par fibre optique ou coaxiale (si la longueur n’est pas excessive, préférez cette dernière).
Certains lecteurs comprennent des décodeurs intégrés et des sorties analogiques. À moins d’un tout petit budget qui vous interdit de vous offrir un décodeur/processeur ou un receiver, oubliez ces sorties.
Donc, pour le son, le lecteur se comporte comme un simple transport. Ses qualités vont essentiellement être mécaniques. Observez la qualité de fabrication, la précision des assemblages, le poids également. Et surtout, placez le sur un support mécaniquement stable.
Pour la vidéo, c’est plus compliqué:
-On trouve pléthore de marques et de modèles sur le marché.
-Les qualités et prix ne sont pas forcément reliés.
-De nouveaux modèles arrivent dans une même marque tous les 6 mois.
-Tous les bancs d’essais trouvent les produits génialement plus que parfaits.
-Les qualités d’image vont vraiment de très mauvaises à très bonnes.

Essayons d’y voir clair.
Tout d’abord, le meilleur format disponible actuellement pour véhiculer le signal est la sortie directe numérique.

dvi-projector.jpg

Cette voie royale pour tirer le maximum des DLP (la majorité du marché) coûte un peu cher.
Plus standard, la sortie YUV (composantes) est la connectique à employer dans presque tous les cas. Éliminez sans état d’âme les lecteurs qui n’offrent pas cette sortie (idem pour les projecteurs). Si votre processeur (ou receiver) ne comporte pas d’entrées et de sorties YUV, connectez le projecteur en direct.
Choisissez de préférence un lecteur pouvant sortir en mode progressif, et si possible aussi bien en PAL qu’en NTSC, à condition évidemment que votre projecteur accepte le mode progressif. Enfin, typiquement (mais ce n’est pas une règle), les lecteurs offrant le plus grand nombre de réglages possibles témoignent du réel souci de qualité d’image qui a prévalu chez leurs concepteurs.

Pour finir, ne zappez pas les tests comparatifs, ils sont beaucoup plus simples à mettre en œuvre que pour le son.
-Choisissez deux ou trois passages complexes que vous connaissez bien, avec typiquement:
-Une scène sombre en intérieur
-Une scène avec tes tuiles ou des feuillages
-Une scène avec de la neige
-Une scène avec du ciel bleu et quelques nuages
-Un visage en gros plan, avec un arrière plan net et complexe
-Des mouvements lents

Vous pouvez trouver plusieurs de ces éléments dans une même scène (pas tous, vous l’avez deviné), vous gagnerez du temps. On bénéficie d’une mémoire visuelle généralement supérieure à la mémoire auditive. Il est donc possible d’essayer plusieurs produits à plusieurs jours d’intervalle.
Maintenant, si votre temps est précieux, il sera plus judicieux de choisir un installateur digne de confiance pour l’ensemble de votre système, et de lui laisser la responsabilité du choix.


Articles liés



© 1999-2020 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS