Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Musical Fidelity EB-50 : premier casque intra-auriculaire, transducteurs balanced armature

12 septembre 2012


Musical Fidelity, grand constructeur d’électroniques anglais, s’attaque au marché des casques en dévoilant ses premiers écouteurs intra-auriculaires, dont les caractéristiques techniques, sur le papier, laissent songeur.

Commençons avec cette mesure de la réponse en fréquence. Sur un casque standard, elle devrait plutôt ressembler à une chaîne montagneuse tandis qu’ici, elle est plate comme une plaine verdoyante.

Musical Fidelity EB-50 frequency responseMusical Fidelity EB-50 frequency response

Ceci est dû à l’emploi de transducteurs de type balance armature et non pas de haut-parleurs à bobine mobile, lourdement retravaillés par Musical Fidelity pour donner leur signature sonore unique, un son punchy et raffiné. La coque en métal est multi-couche et anti-résonante, pour que les transducteurs puissent donner leur maximum.

Musical Fidelity déclare ne pas se vanter de briser les lois de la physique, mais explique qu’une implantation minutieuse de technologies existantes a été réalisé pour donner ce résultat. Un résultat bien au dessus de la concurrence, précise le constructeur.

Concernant la description des caractéristique soniques, c’est le charismatique Anthony Michaelson lui même qui s’y colle, le même Anthony Michaelson qui nous a fait visiter son usine il y a quelques mois.

La meilleure comparaison possible est, dit-il, d’opposer des panneaux électrostatiques bipolaires haut-de-gamme à des enceintes intégrant des haut-parleurs classiques. L’électrostatique sonne clair, aérien et délicat, avec beaucoup de détails et une grande présence. Une enceinte classique contrasterait avec une son disposant de plus d’inertie mais de plus de “punch” dans les basses.

Musical Fidelity EB-50Musical Fidelity EB-50

Le EB-50 rassemble les caractéristiques d’un panneau électrostatique tout en montrant une réponse parfaitement plate dans les basses fréquences. Il en résulte un son “vrai”, sans basses sur-amplifiées ni colorées, comme on peut en trouver sur les casques classiques ou accentuant volontairement les basses comme ce modèle TDK ou Sony.

Le concepteur précise enfin qu’un casque intra-auriculaire doit parfaitement sceller le canal de l’oreille pour donner son potentiel maximal. Il convient donc de bien choisir ses embouts.

Disponibles le 20 septembre 2012 pour 199€.


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS