Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Journées Goldmund : écoute d'un système Metis complet

26 mars 2012


Ce week-end, dans un grand hôtel parisien, se sont tenues les journées Goldmund, l’occasion idéale pour présenter un système Metis complet et “full numérique”.

GoldmundGoldmund

Ici plusieurs nouveaux produits étaient présentés, comme le nouveau lecteur Metis 30, dérivé du Metis Player. Il était relié à un préamplificateur Metis 10, le nouveau Metis 8 étant présenté mais pas en écoute. Le Metis 10 intégrait le système de correction temporelle Leonardo, qui adapte les caractéristiques d’amplification aux inévitables défauts des enceintes (qui varient d’un modèle à l’autre).

GoldmundGoldmund

Ici pas besoin d’amplificateur, puisque les enceintes intègrent leurs propres unités de puissance. Elles sont reliées en numérique (câble coaxial), tout comme les deux caissons de basses Metis Sub utilisés dans pour l’écoute.

GoldmundGoldmund

L’écoute s’est déroulée sur les premières pistes de l’album Dark Side of the Moon de Pink Floyd, en version remasterisée.

La première chose qui frappe aux oreilles est l’arrivée de grave par nappes. Palpable, il prend sur l’intro de l’album beaucoup de corps et se révèle très propre et très linéaire. L’avantage de la présence de deux caissons bien conçus se fait sentir par l’absence de localisation de la source du grave.

GoldmundGoldmund

Le constat est le même pour la scène sonore, que l’on ne devine pas vaguement en se disant: “ici cela doit être une guitare”. Elle est présente “physiquement”, et le respect total de la phase donne même la sensation que la scène déborde sur les côtés des enceintes. Cette caractéristique dépend parfois du morceau et de la volonté de l’ingénieur du son. Elle peut devenir vaporeuse (toujours sur le même album), mais reste toujours stable.

Les modulations sont très douces, expressives, mais néanmoins précises avec des voix d’une grande vérité et une énorme accroche lorsque cela est nécessaire. Ici, point de pouvoir analytique artificiel. Pour qualifier ce système au suivi mélodique étonnant, le premier mot qui nous vient à l’esprit est “cohérent”. Étant Goldmund “des pieds à la tête”, on en attendait pas moins! La musique s’impose et se fait entendre même à niveau modéré, presque avec autorité.

GoldmundGoldmund

Sur du Peter Gabriel, première piste de l’album Scratch My Back (reprise orchestrale de Heroes de David Bowie), on constate un naturel remarquable, ainsi qu’une bonne capacité à retranscrire l’accroche des archets qui ne se retrouve pas noyée dans la puissante voix du chanteur. Petit système oblige, l’ensemble s’étouffe un peu sur les très grosse masses orchestrales et à la dynamique complexe. Il est néanmoins au dessus de la moyenne.

La conclusion tient donc en un mot: exceptionnel.


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS