Les enceintes dédiées

Arrières ou Surround

Tutorial

De la même manière que l’enceinte centrale, les enceintes Surround devront être choisies chez le même fabricant que les principales et la centrale. Il existe trois types d’enceintes Surround spécifiques, qui correspondent à des profils d’utilisation différents :
Dans le meilleur des cas, elles sont constituées d’une seconde paire d’enceintes principales ou tout du moins d’une paire enceintes hi-fi de la même gamme que les enceintes principales, mais en version plus petite, c’est-à-dire enceinte “bibliothèque”.

Les premières enceintes spécifiques Surround qui firent leur apparition sur le marché étaient petites, blanches, toute plates, le plus discret possible et ne coûtaient pas très cher. Elles se plaçaient simplement en hauteur derrière l’auditeur. Elles n’étaient cependant pas du tout cohérentes avec les enceintes que vous aviez à l’avant, et pour cause, n’étant que des pièces rapportées d’une autre marque.
Cela ne posait pas trop de problème dans la mesure où le système de codage sonore utilisé à l’époque était le Dolby Surround, qui n’utilise que le registre limité aux médiums et aux aiguës en mono sur l’arrière. Il s’accommodait donc plus facilement d’enceintes non cohérentes.
L’avantage fut au moins de pouvoir faire entrer le Home Cinéma plus facilement dans les foyers sans trop faire peur au chien et aux voisins. Ce type d’enceintes existe toujours et les installations modestes s’en accommodent fort bien.

La deuxième génération d’enceintes Surround fut marquée par des enceintes cohérentes avec les enceintes principales, c’est-à-dire qu’elles possédaient les mêmes hauts parleurs, mais d’une taille plus petite. Ces enceintes étaient donc plus grosses que leurs ancêtres, mais les résultats d’autant plus convaincants. D’autant plus convaincants que l’apparition du format sonore Dolby Digital ne supporte justement pas d’enceintes médiocres, utilisant en effet l’intégralité du registre basses médium aiguë en stéréo sur les canaux arrières.

La troisième génération fut développée à l’initiative du programme THX de Sir Georges LUCAS lui-même, en partant d’une simple constatation : dans une salle de cinéma les enceintes Surround sont placées très loin au dessus des spectateurs et il est donc assez difficile de les localiser. De plus, le son des canaux arrières doit être suffisamment bien mixé pour ne jamais détourner l’attention du spectateur de l’écran.

61_943251133433009_lr6_tg.jpg

Chez un particulier, c’est exactement le contraire, vous possédez une seule paire d’enceintes qui est placée relativement près de vous… parfois à moins d’un mètre. Il est donc bien évident que cette proximité peut déranger lors d’effets sonores par trop spectaculaires.
C’est pour cela qu’il faudra légèrement baisser le niveau des enceintes Surround si elles sont placées très près de là où seront vos spectateurs.

Une autre alternative consistera à les placer de façon à ce qu’elle ne vous irradient pas directement, en les retournant de façon à ce que le son rebondisse d’abord contre le mur du fond ou les murs latéraux. Si votre pièce est suffisamment grande pour pouvoir le faire, ceci est un plus, car rien ne vaut à une vraie paire d’enceinte hi-fi de belle taille à l’arrière. Dans le cas contraire, le concept d’enceintes développées par le programme THX est extrêmement ingénieux, permettant de recréer l’atmosphère sonore Surround d’une vrais salle de cinéma.
Cette enceinte Surround est appelée enceinte Dipolaire, car elle possède deux pôles de dispersion opposés. Plus clairement, c’est une enceinte à deux faces, ces deux pôles/faces étant disposés de manière à créer une sorte de magma sonore au-dessus de votre tête, devenant par conséquent relativement difficile à localiser.


Articles liés



© 1999-2020 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS