Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Les amplificateurs Audio-Vidéo

Configurations

Trop de gens achètent un amplificateur qu’ils ne savent pas régler, pensant que cela est trop compliqué et qu’ils n’en seront pas capables. Beaucoup pensent en outre, une fois l’appareil branché, en entendant le son passer des enceintes avant aux enceintes arrières, que le réglage usine est amplement suffisant… grosse erreur ! Car si effectivement l’installation fonctionne et si, au fil du temps, l’on s’habitue au son qui en sort, l’absence de paramétrage correct fera que ses possibilités ne seront nullement optimisées comme il conviendrait qu’elles le soient. Il est vrai cependant que les documentations des constructeurs sont d’une telle clarté qu’il est difficile de s’y plonger plus de cinq minutes sans attraper un mal de tête qui risque de gâcher tout un week-end ! La partie qui suit va donc tenter de vous expliquer, simplement, à quoi servent les réglages de bases des amplificateurs et comment s’y prendre concrètement.

*Régler une enceinte centrale en Small / Normal, Wide ou bien Phantom ? *

Explication : Les trois enceintes frontales que vous possédez, la droite, la centrale et la gauche, sont sensées se partager en trois portions identiques l’image de votre téléviseur ou de votre vidéo-projecteur. L’enceinte centrale est donc chargée de reproduire tout ce qui se passe au centre, autant dire 70% du film, et ce sur le même registre graves/médium/aigus que la droite et la gauche. Vous devez donc, en théorie, posséder une enceinte centrale aussi grosse et puissante que vos deux principales. Comme il est souvent difficile, voir impossible, de placer sur un téléviseur une enceinte aussi volumineuse que les deux qui se trouvent sur les côtés, les vendeurs conseillent généralement une enceinte spécifique, dite “centrale”, de la même marque que celles de droite et de gauche pour des raisons de cohérence sonores, mais plus petite et plus esthétique. Les facultés de cette enceinte à reproduire les sons graves sont donc moindres et, si vous ne dites rien à votre amplificateur, il va y envoyer le même registre de fréquences graves/médium/aigus qu’aux enceintes gauche et droite. Etant moins puissante que ces dernières, l’enceinte centrale risque ainsi d’être endommagée gravement.

Conclusion : Sachez que 90% des enceintes dites centrales, ne sont pas sensées reproduire de basses fréquences. Vous devez donc configurer votre amplificateur en mode “Small”, en français : “Petite enceinte centrale” ou encore “Normal”. Dans ce cas, l’amplificateur n’enverra que du médium/aigu, ce qui évitera à votre enceinte d’exploser. Dans le cas ou vous avez la joie de pouvoir placer au centre une véritable enceinte hi-fi, qui est capable de reproduire l’intégralité de la bande passante comme les autres enceintes, vous devez régler votre amplificateur en mode “Normal”. Enfin, si vous ne possédez pas d’enceinte centrale, réglez votre amplificateur en mode “Phantom”. Dans ce dernier cas, la faculté “Prologic” de votre amplificateur à extraire la voie centrale des canaux droite et gauche est supprimée, et vous obtenez un simple amplificateur Dolby Surround.

Cas particuliers : Certains amplificateurs Dolby Surround, notamment tous ceux qui possèdent un décodeur Dolby Digital, proposent en plus ce réglage sur les enceintes droite, gauche et arrières. Le principe est exactement le même : “Large” pour les enceintes pleine bande, pouvant reproduire l’intégralité de la bande passante du grave à l’aigu et “Small” pour les enceintes qui ne descendent pas particulièrement dans les graves. Notez qu’il n’est pas possible de choisir, et ce pour des raisons bien évidentes, la fonction “Phantom” pour les enceintes droite et gauche, mais que la fonction “None”, en français “Pas d’enceinte”, y correspond pour les arrières.

Astuces : Même si vous possédez par exemple cinq enceintes pleine bande, faite l’essai de configurer tout en “Small”. Dans ce cas, c’est votre caisson de basse qui va avoir la charge de restituer l’ensemble des basses de tout le film. Ce n’est pas plus mal dans certains cas, car moins l’amplificateur doit fournir de puissance pour les graves, mieux il s’en porte. Il ne lui reste donc dans ce cas qu’à amplifier les enceintes en médium/aigu, ce qui lui est bien plus aisé. Il faut cependant pour ce faire même posséder un caisson de basse suffisamment puissant, mais l’essai est intéressant à faire. Ceci présente en outre un autre intérêt, pour les enceintes cette fois : dans le cas des enceintes deux voies, le boomer a la charge de restituer les basses ainsi qu’une partie du médium. Ce boomer vibre terriblement lors de la restitution des basses, au risque de rendre un bas médium de moindre qualité que s’il ne servait que pour ce dernier. Vous obtenez ainsi un son médium nettement meilleur. En définitive, rien n’interdit de faire des essais pour constater par soi-même les différences qui en résultent.


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS