Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Le Home Cinéma ça ne marche pas (part 1)

Le Cinéma, c’est quoi ?

ans entrer dans un historique du Cinéma, on peut dire que le “cinématographe” est ce qui permet de donner une apparence de réalité à une fiction. Un livre ou un récit sont des fictions qui font appel à l’imagination ; le théâtre dans une moindre mesure, car il impose un décor, mais ne prétend pas donner l’illusion que la fiction est réalité.

Au tout début du Cinéma, alors muet, une salle s’est vidée des ses spectateurs, paniqués par l’arrivée d’une locomotive fonçant sur eux. Les effets spéciaux étaient pourtant loin d’être ce qu’ils sont aujourd’hui.

100ansevo.gif

Le grand progrès technique du Cinéma au 20e siècle fut la sonorisation. Associer le son à l’image a procuré au cinéma une capacité à créer de l’illusion sans précédent. De ces techniques de son au cinéma sont d’ailleurs nées la sonorisation de spectacle et … la Haute Fidélité. Il peut être intéressant de s’en souvenir. Il ne s’agit que d’illusionnisme, d’ailleurs, et non de réalisme : L’impressionnant grondement des puissants vaisseaux spatiaux a toujours fait vibrer les audiences, de Alien au 5é élément (Ah, les crissements de pneus des taxis volants !), etc…
Il suffit de savoir que le son est une vibration de l’air pour comprendre que, si puissant soit-il, dans l’espace un vaisseau spatial n’émet aucun son.
Mais s’il était strictement réaliste, le cinéma ne serait plus un spectacle, et serait peut-être même moins crédible.
D’autres effets et les dialogues doivent, par contre, pour conserver leur crédibilité être absolument réalistes : Si aucun d’entre nous n’a entendu de vaisseau spatial ni de détonation nucléaire (ou si peu d’entre nous), chacun a entendu une voix humaine, la pluie tomber, une voiture démarrer, etc…
Là, la créativité de l’ingénieur du son est entièrement focalisée sur le réalisme et non sur l’illusionnisme. La base de ce réalisme est la cohérence des perceptions. Le Cinéma , pour l’instant, se limite à coordonner les deux sens dominants dans notre perception : La vue et l’ouïe.
De ce point de vue, la mise en parfaite cohérence et la synchronisation de ces sens, est un puissant moteur d’illusion.
“bon public” que ceux qui s’enfuirent à la vue d’une locomotive silencieuse en noir et blanc.
La création de l’illusion, celle qui permet au spectateur d’entrer dans l’action, d’oublier fugitivement qu’il est au cinéma, demande à la fois des moyens techniques et du savoir-faire qui sont essentiellement focalisés sur la mise en cohérence du son et de l’image, la clé de la crédibilité du spectacle.


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS