Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Test : Cabasse Swell, première enceinte connectée nomade !

15 décembre 2017


La célèbre marque française Cabasse signe sa première enceinte connectée nomade. Un modèle simple misant sur le savoir-faire Hifi de son constructeur. La Swell tient-elle ses promesses ?

Cabasse SwellCabasse Swell

Il y a des noms qui résonnent toujours, malgré les années qui passent, comme des déclencheurs de rêves chez les audiophiles. Cabasse en fait partie, de mythiques enceintes au nom océanique à des réalisations de prestige comme la Géode, cette marque a traversé les âges et a franchi le cap du numérique depuis des années. Mais c’est la première fois que l’entreprise bretonne se lance sur le marché, encombré, des enceintes connectées. Loin des réalisations qui ont fait sa renommée comme les Sampan ou les Brick, cette petite Swell est atypique dans le catalogue de la marque.

Design

Il s’agit donc d’une enceinte connectée et nomade censée se transporter partout où l’on veut écouter sa musique. Il existe déjà des dizaines de références, plus ou moins exotiques, dans les magasins. Cabasse mise avant tout sur son image et la qualité sonore de cette enceinte. En effet, la Swell qui est ornée du nom Cabasse sur une de ses faces et du logo affichant clairement sa provenance, prend comme la majorité de ses congénères, la forme d’un tube de 19,5 cm de longueur et de 7 cm de diamètre pour un poids de 750 grammes. Son aspect n’est pas sans rappeler, pour les amateurs de Cabasse, la StreamBar en version mini. Une grille acoustique en métal entoure l’ensemble de la circonférence à l’exception d’un pan coupé servant à poser à l’horizontale cette enceinte. Un plastique antidérapant offre une bonne stabilité et un placement idéal pour des écoutes sur une étagère. Il est également possible de placer la Swell à la verticale, elle repose alors sur un des bouts coupés revêtus d’un plastique épais. Cette enceinte est agrémentée de deux anneaux dorés à chaque extrémité, qui peuvent être argentés selon la finition noire ou blanche choisie.

Connectique et Bluetooth

La connectique physique comporte une entrée AUX de type mini jack 3,5 mm, une mini USB réservée à la maintenance et une entrée secteur pour un transformateur externe. Sur le dessus, un bandeau de 7 mm de large regroupe les commandes : mise en service, entrée AUX, Bluetooth, mute et réglages du volume. Ces six touches permettent de piloter l’enceinte et de s’informer des différents états de la Swell. Ainsi, en appuyant deux secondes sur la touche Bluetooth, la diode bleue clignote et il est possible d’appairer un smartphone. Une puce NFC est également présente sur cette touche pour une connexion rapide avec un téléphone intelligent. Des messages vocaux en anglais viennent donner des indications sur l’état de la batterie ou le mode enclenché. L’état des diodes indiquent par exemple la charge de la batterie ou l’appairage en cours. C’est simple au final, la connexion Bluetooth s’effectue aisément en quelques secondes et nous n’avons rencontré aucune problème à ce niveau que ce soit avec un iPhone ou un smartphone Android.

Quatre haut-parleurs

Cette Cabasse sort un son mono mais il est cependant possible de regrouper deux Swell pour de la stéréo après une manipulation afin d’activer ce mode stéréo. Il existe également un mode Party uniquement accessible en stéréo. Cette enceinte connectée est nomade ; elle intègre une batterie offrant en théorie une autonomie de 10 heures. Cela va dépendre du réglage de volume : en poussant fort le son, on affaiblit plus vite la batterie. D’après nos tests, les 8 heures sont accessibles. On peut regretter au passage que Cabasse n’ait pas développé une application dédiée à la Swell. Pour fournir un son digne de ce nom, quatre haut-parleurs ont été intégrés. Il s’agit de deux radiateurs passifs de 85 mm pour les graves, répartis sur la face avant et arrière, et de deux haut-parleurs large bande de 40 mm pour les aigus et les médiums. La réponse en fréquence est de 55 Hz à 22 kHz et la puissance annoncée est de 60 Watts (sans taux de distorsion annoncé !) pour une efficacité de 90 dB.

Des écoutes équilibrées

Les écoutes sont flatteuses dans le médium, les voix ressortent bien, le grave manque forcément d’impact et de profondeur mais on ressent bien le son d’une basse ou d’une batterie, et les aigus sont bien présents sans brillance. On peut monter le volume sans crainte de distorsion et la scène sonore est bien équilibrée et ne finit pas en soupe bruyante et fatigante pour les tympans. La position verticale ne change pas fondamentalement la perception sonore. Cette petite enceinte Cabasse Swell, la « houle » en anglais, ne manque pas de qualités et on lui souhaite bon vent !

  • Disponible au prix de 229 euros

Verdict : Une petite enceinte connectée Cabasse qui délivre un son équilibré et puissant.

Notation

  • Qualité musicale : 4/5
  • Ergonomie : 3/5
  • Design : 3/5
  • Intérêt : 3/5

cinenow.fr 3 étoilescinenow.fr 3 étoiles

Caractéristiques techniques constructeur

  • Puissance : 60 Watts
  • Efficacité : 90 dB
  • Réponse en fréquence : 55 Hz- 22 kHz
  • Haut-parleurs : 2 radiateurs passifs de 85 mm, 2 large bandes de 40 mm
  • Connectique : Bluetooth 4.0 aptX, NFC, entrée mini jack 3,5 mm
  • Autonomie ; jusqu’à 10 heures
  • Dimensions (L x H x P) : 185 × 75 × 75 mm
  • Poids : 750 g
  • Finitions : noir-black chromium, Blanc gold chromium

Tout savoir sur ...

© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS