Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Blu-ray : j’achète ou je n’achète pas ?

30 septembre 2009


L’association Blu-ray Partners France a profité du dernier Festival du Film américain de Deauville pour faire le point sur l’évolution du Blu-ray à l’intérieur et à l’extérieur de nos frontières. Une initiative qui tombe à pic car un grand nombre de consommateurs s’interrogent encore sur le bien fondé du Blu-ray alors que les fêtes de Noël approchent à grand pas.

C’est vrai que beaucoup d’entre nous hésitent à franchir le pas et à s’équiper d’un lecteur Blu-ray. A cela une raison majeure : le manque d’informations. Si presque tout le monde a maintenant compris que le Blu-ray est synonyme d’une qualité de son, d’image et de bonus exceptionnelle, trop de consommateurs pensent que les lecteurs Blu-ray sont hors de prix, qu’ils vont encore évoluer technologiquement, qu’il n’y a pas de beaucoup de films disponibles, que les films sont très chers et que l’on ne peut pas lire un DVD sur un lecteur Blu-ray. Des propos que l’on recueille en arpentant les rayons d’un revendeur spécialisé et auxquels l’association Blu-ray Partners France essaye justement d’apporter une réponse.

Pour commencer quelques chiffres : si en terme de Blu-ray le marché américain présente encore une petite longueur d’avance sur le marché européen avec à ce jour plus d’un foyer sur dix équipé d’un lecteur Blu-ray et plus de 40 millions de disques vendus, l’Europe se positionne juste derrière ce dernier avec un peu moins d’un foyer sur dix équipé d’un lecteur et une perspective de 30 millions de disques vendus avant la fin de cette année. Ces résultats s’annoncent très positifs. Pourtant ils sont intimement liés au succès de la PlayStation 3, console de jeu mais aussi excellent lecteur de Blu-ray. Reste donc à convaincre tous les autres utilisateurs et surtout ceux qui s’interrogent.

Voici de quoi les rassurer ! Aujourd’hui plus de 1 500 films sont disponibles en Blu-ray dont plus de 1 000 en France. Les nouveautés en Blu-ray arrivent seulement 4 mois après leur sortie en salle, aux environs de 20,00 EUR ce qui est presque comparable au prix d’un DVD. Les vidéo clubs proposent aussi un vaste choix de Blu-ray et ne se limitent plus aux simples DVD. En d’autres termes, le Blu-ray n’est plus un produit marginal mais bien un produit de grande consommation disponible partout et à un prix normal.

Qu’en est-il des lecteurs ? C’est vrai que comme souvent lorsqu’un nouveau support apparaît – les fabricants mettent un certain temps à proposer du matériel abordable et abouti technologiquement. En ce qui concerne le Blu-ray ça été très rapide puisque depuis bientôt deux ans les lecteurs peuvent tirer le meilleur parti des disques Blu-ray et de leurs suppléments. Reste maintenant la question du prix. Les premiers prix avoisinent aujourd’hui les 150 à 200 EUR et à Noël les fabriquants et les distributeurs devraient encore réduire cette fourchette. Inutile de rêver à des lecteurs à 49,90 EUR, ce n’est pas pour demain !

Que faire de tous les DVD que nous avons accumulés ces dernières années ? La réponse est très simple : les redécouvrir ! Peu de personne le savent mais les lecteurs de Blu-ray sont aussi des lecteurs de DVD. Donc tous les DVD sont lisibles avec un lecteur de Blu-ray. Mais mieux encore, les lecteurs de Blu-ray étant souvent équipés d’un circuit vidéo techniquement plus avancé que les lecteurs de DVD, regarder un DVD avec un lecteur Blu-ray est la garantie d’une qualité irréprochable de l’image.

A la lecture de ces informations on comprend maintenant que le Blu-ray est un format mûr et non un simple gadget technologique pour amateur fortuné. La richesse du catalogue de films disponibles associé au coût maintenant raisonnable des lecteurs présage d’une fin d’année sous le signe du Blu-ray. Le Père Noël ne pourra pas dire que l’on ne l’avait pas prévenu…


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS