Les vidéoprojecteurs

Comment choisir

La durée de vie des tubes est relativement longue, entre 8.000 et 10.000 heures de vie, c’est-à-dire plus de 10 ans de vie à raison de 2 heures d’utilisation par jour pour atteindre 8000 heures. Vous n’avez donc pas à trop vous faire de souci pour ce qui concerne la durée de vie des tubes.

Le changement d’un tube est certes effectivement onéreux, d’autant plus qu’il faut changer les trois en même temps lorsque l’un d’eux est mort. Songez toutefois que dans huit ou dix ans, votre vidéo-projecteur aura été largement amorti et que le prix de sa remise en état sera plus élevé que celui d’un modèle neuf et très certainement plus perfectionné.

En ce qui concerne l’installation, il faut savoir qu’il n’y a pas de zoom sur un vidéoprojecteur tri-tube, contrairement à certains LCD ou DMD. Pour calculer à quelques centimètres près la distance d’installation de votre projecteur, multipliez par 1,5 la taille de la base de l’image que vous souhaitez obtenir : soit par exemple une distance de 3 mètres entre l’écran et le projecteur pour une base d’image de 2 mètres. N’imaginez donc pas mettre un tri-tube au fond de votre pièce de 6 mètres de long et régler une image de 2 m de base : à cette distance, la taille de base de l’image serait de 9 mètres!

Question fiabilité des réglages, les convergences ne bougeront jamais, à la condition impérative que votre vidéo-projecteur soit correctement installé. Il n’est donc pas nécessaire de les régler tous les mois, mais il faut avoir confié l’installation de votre projecteur à un vrai professionnel, et il n’y en a pas beaucoup. Si les vidéo-projecteurs tri-tubes se sont fait une si mauvaise réputation quant à la tenue dans le temps des convergences, c’est en définitive uniquement par ce qu’ils sont trop souvent mal installés.

Il faut savoir en outre qu’il existe deux sortes de vidéoprojecteurs tritubes. Les premier acceptent des images vidéo d’une définition classique, 525 lignes en NTSC et 625 en pal. Généralement, ils peuvent pousser jusqu’à 1000 lignes. Les seconds acceptent des images d’une définition nettement plus importante, notamment les signaux data en provenance d’ordinateurs. On nome respectivement ces projecteurs “projecteurs pas data” et “projecteurs data”.

Le fait qu’un projecteur soit data est important au vu du chapitre suivant, ces derniers seuls acceptant un doubleur de ligne. Ceci dit, le problème tend à se résoudre de lui-même la majorité des vidéo-projecteurs actuellement commercialisés incorporant un doubleur de lignes interne.

70_711671132931626_videoprojecteurs_comment_choisir.jpg


Articles liés



© 1999-2020 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS