Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Les différentes sources Audio/Vidéo

Les signaux vidéo

Le signal vidéo composite : La Luminance et la chrominance voyagent en même temps dans le même câble.

· Un seul câble est nécessaire (une prise Cinch, autrement appelé RCA, s’y trouve à chaque extrémité). Il peut aussi voyager dans un câble péritel.
· Les cassettes VHS, les cassettes 8mm et même les Laserdiscs sont codées en vidéo composite
- Les limites : constitué de tous les signaux mélangés, est le moins qualitatif de tous. La luminance et la chrominance ont parfois tendance à se chevaucher, ce qui donne un effet de grillage au NTSC. N’enfonçons pas trop ce signal qui tout de même donne de bons résultats.

Le signal Y/C : La Luminance et la chrominance sont séparées et voyagent chacun dans un câble qui leur est propre.

· Un câble composé de deux conducteurs et une masse lui sont nécessaire (une prise spécifique appelée USHIDEN s’y trouve à chaque l’extrémité). Il peut aussi voyager dans un câble péritel.
· Les cassettes S-VHS et Hi8 sont codées en Luminance/Chrominance séparée. Sur la bande vidéo, une place spécifique est réservée à chacun des deux composants.
- Les limites : Le signal Y/C est l’évolution logique du signal composite. Le fait que les signaux Y et C soient séparés permet en outre de faire passer plus d’information, et d’augmenter par conséquent la définition de l’image vidéo. Un petit peu comme si vous aviez créé sur une autoroute une voie spéciale réservée aux camions, et une autre réservée aux voitures. Les risques de collisions graves en seraient largement limités et la circulation serait bien plus fluide.

Le signal RVB (Rouge, Vert, Bleu) : décomposée en couleurs primaires, la chrominance est entièrement décodée et ne possède donc plus de standard couleur PAL, NTSC ou SECAM.

· Les trois couleurs primaires RVB sont véhiculées dans trois câbles séparés, tandis qu’un câble supplémentaire transporte les informations de synchronisation. En revanche, chaque couleur est mélangée avec le signal de luminance, qui garde quant à lui son identité 525 ou 625 lignes, 50 ou 60 Hertz.
· Quatre câbles lui sont nécessaires, mais il peut aussi être acheminé dans une prise péritel si elle est entièrement câblée, en effet, selon le prix des prises péritels, seul la partie vidéo composite et audio stéréo est câblée. Veillez donc à choisir dans ce cas là une prise péritel câblée 21 broches.
- Les limites : Le signal RVB permet quant à lui d’avoir des couleurs exceptionnelles, mais reste en luminance et en chrominance mélangée. De plus, il nécessite quatre câbles de liaisons, et n’est à la base d’aucun mode de codage de quelque standard vidéo grand public que ce soit.

Le signal Composante : C’est un excellent compromis entre les avantages du signal Y/C et ceux du RVB.

· La luminance est séparée de la chrominance, cette dernière n’étant composée que du signal Rouge et Bleu. Un calcul très simple permet, en soustrayant le Rouge et le Bleu de la luminance, de retrouver la valeur du Vert, d’où son nom de code : Y R-Y B-Y (Luminance, Rouge moins Luminance, Bleu moins Luminance). CQFD. Dans le milieux professionnel il est aussi appelé : Y U V.
· Trois câbles avec des prises Cinch à leurs extrémités sont nécessaires pour véhiculer ce signal.

*Pourquoi le signal composante ? *
En fait, le principe même du codage MPEG vidéo est basé sur le signal composante. Tout le satellite numérique (CANAL SATELLITE et TPS) est codé en MPEG vidéo, ainsi que le signal du DVD. Il est donc dommage de ressortir un signal vidéo composite d’un lecteur de DVD, alors que le signal d’origine est un signal composante. La meilleure solution reste encore de ressortir en RVB. C’est pour cela que les démodulateurs satellites possèdent une sortie RVB dans la péritel. Pour le moment, seul les lecteurs de DVD haut de gammes possèdent des sorties composantes.

*Qui possède des entrées composantes ? *
Pour le moment, seuls certains vidéo-projecteurs et doubleurs de lignes possèdent de telles entrées.
A noter que le dernier vidéo-projecteur SHARP XV-Z1 en possède, et que Toshiba commercialise aux USA un rétroprojecteur qui en possède également. Les téléviseurs posséderont bientôt d’origine ce genre d’entrées, et l’on peut parier que dans un futur relativement proche de cinq à dix ans, tous les amplificateurs audio/vidéo posséderont de telles entrées composantes.[NLDR] : C’est déjà le cas pour presque tous les produits grand publics en 2009, avec l’avènement du HDMI.

Attention: Le fait de ressortir un signal YC ou RVB d’un lecteur de LaserDisc n’accroît en rien la définition de l’image. Certes le transcodage dans un signal de meilleure qualité a tendance à embellir l’image dans certain cas, mais il ne faut pas perdre de vue que le signal d’origine est en vidéo composite…


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS