Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Les Closed Captions ou »CC»

A quoi cela sert dans le Home Cinema

Le closed caption et le label THX : Certains laserdisques labellisés THX (le coffret "STAR WAR", entre autres) comportent des erreurs de codage. Certains décodeurs permettent, du fait de leur mode de fonctionnement interne, de se corriger en partie l'erreur de codage en appuyant sur la touche langue 2 (ils ne décodent néanmoins qu'une "partie" du code, car à certains endroits, le codage est si mal réalisé que le décodage devient quasi impossible).


Attention : le fait que les disques labellisés THX posent problème avec le closed caption n'a rien à voir avec le label THX lui même. Ce n'est qu'un concours de circonstances, les disques THX étant strictement les identiques aux autres, la qualité en plus. De surcroît, il n'existe qu'une seule et unique fréquence de codage closed caption. Cette fréquence (la 21ème ligne vidéo) permet de coder deux langages, probablement l'anglais et l'espagnol, puisqu'il s'adresse en premier lieu à la population américaine. Toutefois, jusqu'à présent il ne semble y avoir aucun disque codé sur deux langues, raison pour laquelle certains décodeurs closed caption ne possèdent pas de touche langue1/langue2.

Le closed caption et le 16/9ème : Le texte closed caption s'inscrit traditionnellement dans le bas de l'écran. Il peut néanmoins être situé en haut, lors de passages musicaux par exemple. Il arrive aussi qu'il suive l'acteur qui parle. Le codage closed caption permet, lors du codage, de placer le texte à l'endroit souhaité par l'éditeur. L'utilisation d'un décodeur closed caption sur une télévision en 16/9ème pose dès lors un réel problème. En position EXTEND/WIDE, le sous titre se trouve amputé, voire totalement caché. Ce problème se résout assez aisément néanmoins, si vous possédez un téléviseur pour lequel il est possible de régler l'image de haut en bas. Il suffit alors de déplacer l'image vers le haut, à la limite de la barre noire du wide screen. Les sous titres se trouvent dès lors suffisamment relevés pour être visibles. Cette solution n'est réellement pratique que dans le cas où le format cinéma est de 2.35. Dans le cas contraire, l'image sera quelque peu amputée du haut.

Le closed caption et le sous-titrage en Français : Le closed caption à été conçu par les américains, pour les américains : il est logique qu'il soit par conséquent codé en anglais. Il reste possible que certains disques soient codés en anglais et en espagnol, compte-tenu de la forte population hispanique présente.

Les lecteurs qui transforment le signal vidéo : Un des stratagèmes utilisés par les constructeurs pour que le NTSC soit visible sur des téléviseurs uniquement Pal/Secam est le Pal 60Hz. Ce procédé transforme une partie du signal NTSC en Pal. Certains décodeurs closed caption ne supportent pas ce léger transcodage et se refusent par conséquent à décoder quoi que se soit. Si vous êtes dans le cas où votre décodeur Closed Caption se refuse à afficher des sous-titres, vous serez obligé : premièrement, de fournir à votre décodeur un signal NTSC pur ; deuxièmement de faire en sorte que votre téléviseur soit compatible NTSC, par la prise péritel.
Il faut savoir que pratiquement tous les magnétoscopes et lecteurs de laserdiscs effectuent d'origine cette opération de transcodage. Par ailleurs, les magnétoscopes n'ont que très rarement la possibilité de passer outre ce transcodage pour sortir un signal NTSC pur. Dans ce cas, la seule solution consiste à changer de décodeur.
Les lecteurs de laserdiscs, quant à eux, peuvent presque tous sortir le signal vidéo d'un disque NTSC pur ou transcodé, à la demande. Théoriquement, l'opération de transcodage n'affecte pas le signal closed caption, excepté dans le cas de deux lecteurs de laserdiscs : les Pioneer CLD-S315 et CLD-D515, pour lesquels le transcodage ampute irrémédiablement le signal closed caption.
En ce qui concerne les lecteurs de DVD, on trouve à peu près de tout : Généralement, les lecteurs qui sortent un signal vidéo RVB par la prise péritel sortent un signal NTSC pur en vidéo composite et en YC. Ensuite, il y a des lecteurs (notamment de marque Pioneer) possédant un petit sélecteur en face arrière, qui permet de choisir le standard de sortie vidéo pour le NTSC : soit NTSC pur, soit Pal 60Hz. Pour d'autres, cette sélection s'effectue dans le menu "setup" du DVD lui-même.
Enfin, il y a les lecteurs qui ne fournissent que du NTSC pur, ceux pour lesquels il est impossible de sortir autrement qu'en PAL 60Hz, ainsi que ceux qui détruisent le signal closed caption lors du transcodage. Bref, tout ceci est bien compliqué et mieux vaut sans doute vous rendre dans votre magasin, votre décodeur à la main, faire votre essai en direct, sur une télévision possédant des caractéristiques identiques à la vôtre en matière de compatibilité NTSC.

Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS