Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Comment bien choisir son téléviseur

La qualité d'image

La qualité d’image est une notion très subjective, de nombreux paramètres sont à prendre en compte. La qualité des couleurs, le contraste, la profondeur des noirs… sont autant de points qu’il faudra vérifier avant achat.

  • Les noirs : il faut vérifier qu’ils soient vraiment noirs, particulièrement quand le téléviseur affiche une image lumineuse. En effet, quasiment tous les derniers téléviseurs intègrent un mécanisme diminuant la luminosité de la lampe quand celle de l’image baisse, ce qui augmente la profondeur des noirs mais affecte toute l’image. Les noirs doivent être bien noir, et pas gris. Globalement, les noirs seront meilleurs sur un plasma que sur un LCD, car le LCD est éclairé et le plasma éclairant.

  • Les blancs : ils ne doivent pas être bleutés, ou rougeâtre, ce qui peut révéler un mauvaise réglage. L’important est qu’ils vous semblent blanc. Le mieux est de comparer plusieurs téléviseurs côte à côte. Les blancs doivent être détaillés, et pas “brûlés”. Par exemple, sur une chemise blanche, vous devez percevoir toutes les nuances de blanc du tissu. Si une grande partie de la chemise est d’un blanc uniforme, les blancs sont brûlés ce qui ne correspond pas à la réalité. Pareil pour un nuage, qui “en vrai” n’est pas d’un blanc éclatant, mais plutôt clair et nuancé. A l’inverse, si les blancs sont gris, cela est peut-être dû à l’image ou à un mécanisme de contraste dynamique.

  • Le contraste : c’est la différence entre le point le plus sombre et le plus lumineux de l’image. Si un blanc est très lumineux alors que le noir le plus noir de l’image est gris foncé, le contraste natif est mauvais. Il faut comparer plusieurs téléviseurs pour se rendre compte d’un bon contraste. Les valeurs sont très différentes d’un produit à l’autre. Il faut faire attention au contraste dynamique, prévu pour booster artificiellement le contraste en changeant la luminosité de la lampe en fonction de l’image. Les chiffres sont donc meilleurs, mais l’écart entre le blanc et le noir sur une même image reste identique! D’une manière générale, le contraste est meilleur sur un plasma que sur un LCD.

  • Les couleurs : elles doivent être naturelles. Des couleurs “forcées” peuvent être le signe d’un réglage de saturation trop élevé dans le menu. Celui là pourra être corrigé avec un peu de connaissances techniques. Attention à ne pas se laisser appâter par des couleurs “pétantes”! Si les couleurs sont fausses, et sembles irréelles, il convient de s’orienter vers un autre produit…

  • La rémanence : c’est un “problème” qui n’affecte que les écrans LCD. En effet, ces derniers peuvent mettre plusieurs millisecondes pour passer d’une image à l’autre, avec entre temps parfois non négligeable entre la disparition d’une image et l’apparition du nouvelle. Cela se traduit surtout par des traînées laissées par les objets en mouvement, ou des flous sur les scènes d’action. Un point à ne pas négliger car on peut se révéler sensible à ce phénomène. A l’inverse, un plasma ne présente pas de rémanence mais peut scintiller, ce qui peut se révéler désagréable.

Conclusion

Quand on achète un téléviseur, le plus important est d’utiliser ses yeux, de regarder l’image, et faire attention au points décrits ci-dessus. Ceci étant acquis, il reste à déterminer la taille et les connections nécessaires.
Pour un écran de grande taille, les caractéristiques sonores ne sont que très rarement à la hauteur du spectacle visuel. Il est donc conseillé de connecter votre téléviseur à votre chaine hifi, ce qui devrait améliorer considérablement votre plaisir de spectateur. Bien sûr, si cela n’est pas encore satisfaisant, ne pas hésiter à prendre contact avec votre revendeur préféré, ou un autre, et lui demander une démonstration avec un système audio multi canaux. Et là, vous pourrez enfin apprécier ce que les anglo saxons appellent le “home entertainment”


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS