Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Festival de Cannes 2008 : palmarès

25 mai 2008


Sean Penn avait promis faire de Cannes « _le contraire des Oscars_ » (Le Monde, édition des 25 et 26 mai). Le palmarès est-il conforme à cette volonté ?

Le prix du scénario va au film des frères Dardenne, Le Silence de Lorna, qui n’auront donc pas de troisième palme cette année. En dépit d’un montage inachevé, c’est Benicio del Torro pour son rôle marathon dans le Che de Soderbergh qui remporte la palme de l’interprétation masculine. Autre non star bénéficiant d’un prix d’interprétation, Sandra Corveloni pour Linah de passe, le film de Walter Salles. Par contre, étrange prix du jury attribué à Il Divo de Paolo Sorrentino, film politique figé dans des procédés de mise en scène assez déplaisants et qui nécessitait une fine culture politique italienne pour ne pas rester sur la touche. Distinction par contre très méritée avec le Prix de la mise en scène attribué à Nuri Bilge Ceylan pour Les Trois singes et confirme ainsi le beau parcours de ce cinéaste turc.

Surprise de bon goût avec le double prix du 61ème festival attribué à Catherine Deneuve et à Clint Eastwood, qui font que Cannes continuera d’être Cannes et qui apporte l’incontournable touche glamour à la sélection. Le Grand Prix va à Gomorra de Matteo Garrone qui donnait à voir une mafia débarrassée des oripeaux traditionnels du romantisme cinématographique. Et la palme ? Magnifique, étonnante et audacieuse pour Entre les murs de Laurent Cantet, avec comme scénariste et comme interprète principal François Bégaudeau, curieusement presque invisible lors de la soirée de clôture. C’est une belle palme française, vingt et ans après Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat. Promesse tenue par Sean Penn et son jury international qui a privilégié les expériences cinématographiques les plus inventives et validé une sélection qui avait montré quelques hésitations, le film de Laurent Cantet ayant été sélectionné in extremis. Autre prix très important décerné par un autre jury présidé celui-là par Bruno Dumont et Denis Hopper, celui de la Caméra d’or pour un premier film attribué cette année à Hunger deSteve Mc Queen, qui conformément à de nombreux critiques, est l’une des révélations majeures du festival.



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS