Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Blu-ray Profile 1.1, Profile 2.0, Bonus View, BD-Live, interactivité... Qu'est-ce que c'est?

22 juillet 2008


Que signifie donc “Profile 1.1”, cette mention que l’on retrouve presque systématiquement dans un article traitant du Blu-ray? En quoi la présence ou l’absence de cette norme influence votre expérience Haute Définition?

Commençons par un peu d’histoire. Toshiba (HD-DVD) et Sony (Blu-ray) se sont livrés une sorte de guerre froide pour savoir qui rendrait son format massivement disponible en premier. Toshiba fut le premier, et lança son premier lecteur grand public le 31 mars 2006. Sony fut donc contraint de sortir son Blu-ray 3 mois plus tard, dans la précipitation, et pas entièrement finalisé.

L’interactivité

L’interactivité, nous la retrouvons aussi bien dans les DVD classiques, que dans les HD-DVD ou Blu-ray. En effet, les menus s’affichant à l’écran dés que vous souhaiter lire un disque sont “interactifs”: c’est vous qui choisissez de déclencher la lecture du film, la sélection d’une langue, la visualisation des bonus… Avec les nouveaux formats Haute Définition, l’interactivité évolue. Il est possible aux éditeurs d’intégrer des jeux, des fonctions en ligne, des contenus incrustés…

Les profiles

Les spécification du Blu-ray incluent trois “profiles” (1). Ce sont des normes qui définissent en quelque sorte le niveau de complexité d’un lecteur Blu-ray. Les premiers lecteurs, à la norme Profile 1.0, ne gèrent pas toutes les fonctions proposées par un disque conçu pour lecteur Profile 1.1.

Ces profiles exigent tous que le BD-Java, la technologie sur laquelle se base l’interactivité des disques Blu-ray, soit géré par le lecteur. En revanche, le niveau de support “matériel” de cette technologie varie…

Le Profile 1.0 – BD-Video, ou période de grâce

A l’aube du Blu-ray, dans un climat de guerre des formats naissante, il fallait que les produits sortent rapidement. Il en a résulté une “période de grâce”, où un certain nombre de points du cahier des charges Blu-ray furent décrétés “optionnels”. Les premiers lecteurs sont donc très basiques, et peuvent être comparés à des “Super DVD”. Seule une petite mémoire de 64 kilo-octets est installée pour sauvegarder les réglages.

Le Profile 1.1 ou Bonus View

Depuis le 1er octobre 2007, le Profile 1.1 offre la possibilité d’intégrer une image dans l’image (PiP). Il était pour cela impératif d’intégrer un second décodeur vidéo, et un second décodeur audio dans le lecteur. Pendant la lecture du film, grâce à l’interactivité BD-Java, il est possible d’avoir une fenêtre dans laquelle une autre vidéo est jouée. La plupart du temps, il s’agit du réalisateur filmé pendant qu’il regarde le film en même temps que vous, et fait des commentaires.

Photo CNet

Ceci est impossible pour les lecteurs Profile 1.0, du fait de l’absence de seconds décodeurs. Ils ne peuvent donc pas être mis à jour. Les lecteurs “Bonus View” ou Profile 1.1 sont également équipés d’une mémoire interne de 256 méga-octets, utilisée pour stocker des préférences liées aux bonus (sauvegardes de jeux, etc…).

Le Profile 2.0 ou BD-Live

Le BD-Live, dernière évolution du Blu-ray, apporte la connexion à Internet, par le biais d’une prise Ethernet situé à l’arrière de l’appareil. Celle-ci se connecte sur votre modem ou box ADSL, à la manière d’un ordinateur. Les films peuvent désormais proposer des fonctions en ligne, comme l’échange et le téléchargement de contenus, d’informations, bref: tout ce qu’il est possible de faire avec Internet. Un espace de stockage de 1 giga-octet est alloué à la sauvegarde de toute ce qui peut-être téléchargé lors des sessions de navigation. Une bande annonce, par exemple, peut représenter un gros volume de données.

Les premiers titres BD-Live, War et Saw IV, sont sortis en janvier dernier, bien qu’aucun lecteur n’ai été disponible à ce moment là. Aujourd’hui, une mise à jour de la Playstation 3 (console de jeux Blu-ray), et la sortie de deux nouveaux lecteurs Sony règle le problème.

Aujourd’hui, la majorité des lecteurs sur le marché sont certifiés Profile 1.1. Ils peuvent donc lire tous les titres Blu-ray disponibles à ce jour, mais ne peuvent pas bénéficier des fonctions Internet présentes sur les titres BD-Live…

(1) En réalité il existe quatre profiles, dont un est réservé à l’audio et n’est donc pas concerné par l’article.


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS