Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Yamaha: DSP-AX1, surround EX

23 octobre 1999


Yamaha, maître absolu en matière de DSP ne pouvait décemment pas passer à côté du Surround EX. Ce standard est en effet en passe de conquérir le coeur des fabricants de Home Cinéma haut de gamme. Rappelons que le principe du Surround EX repose sur l’adjonction d’un canal supplémentaire central arrière, ce qui fait donc au total trois enceintes Surround - voire quatre chez certains fabricants qui n’hésitent pas à doubler ce canal central arrière.
Dans cette course aux armement, voilà qu’est annoncé au Japon le DSP-AX1, auquel incombe la lourde tache de succéder au légendaire DSP-A1.

Soit dit en passant, le DSP-A1, dont les qualités sonores ne sont pas à mettre en cause avait pour lacune de ne pas posséder de convertisseurs 24 bits 96 KHz. Il reste néanmoins une véritable bête de compétition qui ne sera pas obsolète avant cinq ans : il possède tous les décodeurs sonores du marché, une connectique chargée et une puissance plus que nécessaire pour 95% des appartements ou pièces dans lesquels il est installé : pas de panique si vous possédez un DSP-A1, vous pouvez toujours contempler fièrement votre monstre !

Le DSP-AX1 devient donc le nouvel amplificateur de référence chez Yamaha, ayant comme particularité d’être un des tout premiers - sinon le premier - amplificateur intégré home theater à être équipé d’un décodeur Surround EX. Il possède les six canaux conventionnels de base : droite, gauche, centre, Surround droit et Surround gauche, d’une puissance de 110 Watts chacun. Il dispose en outre d’une sortie ligne pour caisson de basse, ainsi que du fameux canal EX, placé en central arrière, d’une puissance de 110 Watts lui aussi.
Comme tout appareil de la gamme Yamaha qui se respecte, il possède deux sorties « Front Effect » (à traduire par « effet avant »), qui sont les deux canaux supplémentaires chers à Yamaha. Ce sont eux qui, entre autres, font la différence avec les autres marques depuis maintenant plus de 6 ans. Ces deux canaux d’effets avant sont à placer au-dessus des enceintes principales et se connectent à des enceintes de petite taille. En ce qui concerne le DSP-AX1, ils sont d’une puissance de 35 Watts. Si nous faisons le compte, cela nous fait tout de même la bagatelle de neuf enceintes dont un caisson de basse à connecter sur cet amplificateur. Pour ceux qui trouvent encore cela insuffisant, le DSP-AX1 peut gérer deux caissons de basses !..
Autre nouveauté chez Yamaha, le DSP-AX1 est capable de gérer des signaux vidéo composantes, avec pas moins de trois entrées de ce type. Il possède 54 modes DSP, avec la possibilité de marier le Surround EX avec le Dolby Digital, pour en faire du Dolby Digital EX, ainsi qu’avec le DTS pour en faire du DTS ES. Rien ne manque donc non plus côté connectique, puisqu’il possède tout ce dont il est possible de rêver.
On notera que le DSP-AX1 est évolutif et qu’il possède des sorties 8.2, c’est-à-dire les huit canaux décrits plus haut, ainsi que les deux caissons de basse. En outre, comme tous les amplificateurs Yamaha de cette gamme, les canaux avant droite, gauche et centre sont couplés avec des entrées Pre-In, ce qui permet d’y intercaler un équaliseur. Le DSP-AX1 est enfin pourvu d’une entrée informatique RS232c, permettant en tout état de cause des évolutions du logiciel de gestion sonore.
Pour gérer tout ce petit monde, Yamaha fait appel a deux circuits LSI fabriqués exclusivement par la marque, des YSS-910, nouvelle puce de décodage, fonctionnant en 44 bits ! La partie convertion numérique/analogique a été confiée à Burr Brown, un géant en la matière avec sa puce PCM1704 qui opère sur les dix canaux, y compris ceux réservés aux caissons de basse.
La date de sortie de cet appareil n’est pas encore fixée, mais son prix serait approcher les 3000 $ US, ce qui correspond à environ 20 000 Francs ttc

Informations sur les composants électroniques ICI.

Tout savoir sur ...

© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS