Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Panasonic Hypersurround

23 octobre 2000


All is full of sound, all around me...

Vous en avez assez des perpétuels conflits de voisinage engendrés par vos fréquents excès de zèle sur le volume de l’amplificateur, comme tout récemment à une heure du matin, à l’occasion de votre soirée "la totale Jurrasic Park en DTS" ? Moments de profonde solitude et de totale incompréhension, durant lesquels l’ensemble de vos voisins, pour une fois tous d'accord, s'improvisent en autant de canaux supplémentaires, en fracassant les murs qui les séparent de votre appartement/salle de cinéma privée... Malheureux home-cinéphiles incompris, Panasonic a peut être quelque chose pour vous :

Présenté lors de la grand messe CEATEC (qui se déroulait à Tokyo du 3 au 7 octobre dernier), le premier casque "Hypersurround" du constructeur permet la retranscription grandeur réelle de toute bande son 5.1, ceci avec une acuité et une précision dans le positionnement des effets qui s’annoncent comme exceptionnelles.

Les différentes études menées par Panasonic pour obtenir un rendu réaliste de la scène sonore tiennent tout autant de l’analyse des propriétés acoustiques d’une tête humaine que de l’utilisation massive de simulations informatique 3D, en vue de déterminer un placement au plus précis de l’ensemble des transducteurs.

Ainsi, le son ne semble plus prendre forme à l’intérieur de votre tête - martelage jusqu'à présent délivré par les casques conventionnels - mais, oh miracle de la technologie, tout autour de vous, comme le reproduirait n’importe quel système d’enceintes home cinéma.

Cette révolution porte le nom de "Neutral point Equalizer" et est par ailleurs combinée à la technologie "Nearphone Architecture" afin d'interdire tout contact des transducteurs avec nos délicates petites oreilles. Cela diminue par conséquent considérablement la fatigue auditive que peut engendrer 2 heures 30 heures de film en écoute de proximité.

Panasonic n’hésite d’ailleurs pas à comparer cette expérience à une restitution de type monitoring, ce que nous ne demandons qu’à croire, même s’il nous faudra attendre l’été 2001 pour en juger.

Quand au tarif : wait and see...

Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS