Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Salon Hifi - Home Cinéma 2011 : Leedh, Lamm, Neodio

5 octobre 2011


Leedh était présent sur le dernier salon de la SPAT avec ses " Concept C", de petites enceintes définitivement atypiques.

Leedh est connu depuis longtemps dans le le monde de la Haute Fidélité grâce à des enceintes acoustiques de tailles et conceptions diverses. Sans nouveaux développements depuis un moment, le concepteur Gilles Millot revient sur le devant de la scène avec un produit résolument novateur, qu’on aime ou déteste. Le concept est simple et compliqué à la fois : s’affranchir des défauts inhérents aux haut-parleurs actuels, et notaments les distorsions liées à l’aimant en fer doux et à la suspension, par un nouveau type de haut-parleur.

Les Leedh étaient accompagnées d’électroniques Lamm, d’une incroyable douceur et d’une certaine chaleur, voir d’une chaleur certaine, et de la référence CD Neodio NR22 avec convertisseur séparé (ce dernier s’affranchissant ainsi de toutes perturbations mécaniques).

spatspat

Les Leedh sont précises, très précises, et d’une très grande rapidité. L’absence de coloration due au coffret (il n’y a pas de coffret…) donne un son très doux et intelligible, notamment sur les voix. Le médium est d’une grande propreté, et les haut-parleurs ne semblent souffrir d’aucune distorsion même à fort niveau. L’attaque est bonne, voir très bonne selon les fréquences restituées.

La scène est très cohérente, mais nécessite pour cela un placement de l’auditeur “pile poil” au centre des deux enceintes. Les Leedh semblent être très exigeantes.

Maintenant un point de vue qui partage la rédaction, la restitution dans le bas du spectre et l’ampleur du message musical. Les Leedh sont très propres et linéaires sur l’ensemble du spectre, mais un point peut dérouter. Pour certains tout est parfait et bien au dessus de la moyenne des autres réalisations plus classiques, et pour d’autre le son manque cruellement de matière, de rondeur, d’extension et tout simplement de basses fréquences. Il faut voir le son comme une pyramide, le bas du spectre représentant la base. Sans base, la pyramide est déséquilibrée.

Un aperçu de la fiche technique nous apprend qu’il ne se passe plus grand chose sous la barre des 100 Hz, ce qui peux expliquer a posteriori l’avis négatif de certains membres de la rédaction sur ce point précis.

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner est: prenez rendez-vous dans votre auditorium préféré et posez votre oreille sur ces singulières réalisations, de préférence accompagnées d’électroniques d’une puissance confortable (rendement d’environ 82 dB/1W/1m).

Une interview vidéo du concepteur est à paraître très prochainement sur notre site.

Première écoute Leed à Musique dans le Marais


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS