Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Salon Hifi - Home Cinéma 2011 : B&W PM1, Classé, Kaleidescape

4 octobre 2011


Les petites B&W PM1, peut-être les premières d’une gamme d’enceintes entre les CM et 800 Diamond, étaient de sortie sur le salon Hifi – Home Cinéma.

Pour les faire fonctionner, B&W avait choisi quelques unes de ses marques avec notamment un serveur réseau Kaleidescape, un préamplificateur Classé CP-800 et un bloc de puissance stéréo d’un bon calibre, le CA-2300.

Les PM1 apportent un nouveau niveau de performance dans le monde des micro-monitors, avec un tweeter débafflé à membrane aluminium, et un boomer dérivé de la CM-1. Le tweeter n’est pas qu’un simple dôme alu, et fait appel à un anneau de raidissement en carbone pour repousser sa fréquence de résonance. Le boomer n’est pas tout à fait identique à celui de la CM-1, et dispose d’un dispositif en forme de champignon positionné à l’arrière du haut-parleur destiné à diminuer l’effet de fragmentation du cône.

spatspat

La première chose évidente que l’on remarque sur la PM1 est un aigu ultra défini et d’une remarquable propreté. Sur la plupart des enceintes classiques on a tendance à occulter le registre de l’extrême aigu parce qu’il peut être coloré, agressif ou tout simplement absent, mais sur la PM1 on en profite pleinement.

Avec un tweeter débafflé, la mise en phase reste une gageure mais B&W s’en tire bien et offre une bonne cohérence avec le boomer, le tout sans utiliser de lignes à retard ou autres composants électroniques complexes.

Dans la pièce, les enceintes ne sont presque pas localisables et s’effacent devant la musique, avec une scène à étagements respectés.

Petit boomer oblige, l’extension dans le bas du spectre n’est pas démentielle mais se fait sans accros, dans une remarquable propreté.

L’ensemble du système est d’une grande musicalité.



© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS