Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

SONY STR-V555ES

12 octobre 2000


Anarchie dans la gamme SONY…

Vu à l’occasion du Mondial Son & Image, le nouvel amplificateur intégré SONY STR-V555ES se veut le remplaçant en titre du célèbre STR-DA50ES, désormais irrévocablement évincé du catalogue.
Le V555 vient donc prendre place au sein de la gamme 2000 du constructeur, juste en dessous du TA-VA777ES, avec lequel il entretient du reste une ressemblance physique assez frappante.
Bizarrement, les caractéristiques techniques données sur papier nous font penser que le petit nouveau serait en mesure de bouleverser ce semblant de hiérarchie établi par SONY , les chiffres et autres fonctionnalités annoncées étant largement en sa faveur.

Tout d’abord, en termes de puissance : si les deux appareils clament haut et fort leur aptitude à fournir du 120 Watts sur chacun de leurs cinq canaux, là où cette puissance est annoncée sur une charge de 8 ohms pour le V555, le VA777, plus modeste, ne les délivre que sous une impédance de 4 Ohms.

Plus fort encore : le V555 intègre d’origine un démodulateur AC3/RF (oui, vous avez bien lu !) lui assurant toute la sympathie des nostalgiques du laser-disc NTSC en Dolby Digital. Ajoutez enfin à cela un tuner RDS à 30 pré-sélections... autre élément dont à été cruellement privé le VA777 à sa naissance.

Il convient cependant de relativiser, les fonctionnalité d’un appareil n’ayant jamais fait la qualité sonore obtenue au final. Le simple fait que le V555 ne pèse que 17 "petits" kilos en regard des 25 Kg du VA777 pourrait bien nous pousser à reconsidérer cet a priori lors des tests d’écoute comparative.

Les autres spécifications indiquées sont nettement plus classiques avec, entre autre le décodage haut la main en 24 Bits des formats Dolby Digital et DTS en 5.1, la prolifération de champs sonores DSP 32 Bits en tout genre - 27 modes au total, qui dit mieux ?... - ainsi qu’une compatibilité réelle avec les signaux PCM en 24/96, traitement de faveur toutefois réservé au entrées numériques coaxiales.

Nous déplorerons l'absence de vrai Surround EX dans la gamme européenne SONY, ce qui est d’autant plus regrettable qu’un appareil de même référence (voir photo ci-contre) intégrant cette technologie est d’ores et déjà prévu à la commercialisation au Japon. Il est néanmoins possible de recréer artificiellement la voie centrale arrière supplémentaire, par le biais d’un traitement DSP "magique-magique" dénommé "Virtual Matrix 6.1", un effet supplémentaire propre au concept DSC (Digital Cinema Sound) du constructeur.

On retrouve également sur ce modèle la très controversée télécommande bi-directionnelle à écran tactile rétro-éclairé, dans une version offrant cette fois-ci la possibilité d’éditer des macro-commandes. Un "gadget" qui se révèlerait être une véritable bénédiction si son autonomie extrêmement limitée n’en faisait pas un véritable gouffre à piles.

Mais, soyons bon prince, c’est toujours bien mieux que certaines des télécommandes au plastique "ultra cheap" à l’ergonomie mal étudiée que délivrent d’autres marques.


Profitons de cette News pour vous faire découvrir un chargeur 5 disques DVD encore inédit en France : le SONY SCD-C333ES, qui prolonge la politique engagée par le DVP-S9000ES, prônant une cohabitation en bonne intelligence des supports DVD et SACD. Ce magnifique lecteur est à classer dans le haut de gamme ES. Nous y reviendrons très bientôt.


SONY STR-V555ES
Puissance : 120 Watts par canal sous 8 Ohms (DHT : 0,05%
Décodage Dolby Pro-Logic & Digital, DTS
27 Modes DSP, dont certain intégrant la technologie Cinema Studio EX & Virtual Matrix 6.1
Mode "Stéréo Pure Direct"
Menu de configuration à l’écran (On Screen Display)
Possibilité de gestion multi-room Audio & Vidéo


© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS