Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

High End Days 2010 : visites et écoutes chez les revendeurs Parisiens

20 avril 2010


Entre les 9 et 11 avril dernier, des revendeurs ont exceptionnellement ouverts leurs portes au public, en association avec des marques de (très) Haute Fidélité pour la plupart, pour proposer à tous des écoutes à sensations.

High End DaysHigh End Days

Des systèmes, il y’en avait pour tous les budgets, d’environ 10 000€ à plusieurs centaines de milliers d’euros. La grande majorité étaient très bien mis en place, procurant ainsi invariablement un grand plaisir d’écoute…

Présence Audio Conseil

Présence avait choisi de s’associer avec Focal pour la première présentation Française des plantureuses Focal Stella Utopia EM (70 000€/p). EM? Hé oui, ces enceintes, tout comme les incroyables Grande Utopia EM, disposent d’un grave dont la motorisation repose sur un électro-aimant en lieu et place d’un classique aimant permanent. Pesant 28 kg, et affichant une force magnétique de 1.75 tesla, ce moteur peut-être réglé pour adapter son rendement à l’acoustique de la pièce, via son boîtier d’alimentation.

High End DaysHigh End Days

Par rapport à la Grande Utopia EM, la Stella se voit amputer du coffret dédié au médium. La réstitution des fréquences du bas-médium est alors confié au haut-parleur électromagnétique de 30 cm, qui chante jusqu’à 220 Hz (contre 80 Hz pour sa grande soeur). A la clé, une énergie et une propreté sur cette plage de fréquences incroyable…

high End Dayshigh End Days

Le système complet comprenait également un amplificateur hybride numérique/analogique Devialet (la section numérique fournissant le courant et la section analogique en pure Classe A la tension pour les transitoires), et un ensemble de lecture numérique DCS Paganini. L’écoute révélait un son surprenant, avec une tendance rapide, bourré de micro-informations donnant une sensation de “croustillement” à la harpe africaine ou aux cordes en général. Jamais la guitare de Dire Strait sur Private Investigation n’avait été aussi présente! Le bas du spectre est ultra-propre, avec une énorme énergie et une absence totale d’intermodulation. On note enfin une sensation très agréable de hauteur à la scène sonore.

Objet Sonore

Objet Sonore, situé au passage non loin de Présence Audio Conseil, avait misé sur un système Avantgarde complet (à l’exception de la source). En enceintes, on trouvait les impressionnantes Trio, composées d’un “trio” de pavillons pour un rendement légèrement inférieur à 110 dB (!), alimentées par l’amplificateur intégré Model 3. La source était un ordinateur équipé du logiciel iTunes, relié en Wifi à une prestigieuse passerelle La Rosita Omega, sorte de borne Apple Airport lourdement modifiée et “tunée” notamment au niveau de l’alimentation et des étages de conversion.

High End DaysHigh End Days

L’écoute révélait une belle scène, profonde à souhait avec une phase parfaitement respecté ce qui est impressionnant pour un système à pavillons. L’extinction de notes est parfaitement audible, le système présente un très grand “silence” de fonctionnement. En revanche, on note une sensation de voile agaçante dans le médium avec une petite “coquetterie”, et une tendance du système à mieux fonctionner sur les vents (projection) que sur les cordes (radiation).

Jefferson à l’Hôtel Bristol

C’est agréablement surpris que nous avons découvert le mariage proposé par Jefferson entre les électroniques Goldmund, dont il est le distributeur exclusif pour la France, et des enceintes Focal. Ne faisant pas dans la demi mesure, c’est les Focal Grande Utopia EM (130 000€/p) qui ont été choisies! Ces gigantesques colonnes articulées (si si!) pesant près de 260 kg pièce sont équipées d’un haut-parleur de grave à motorisation électromagnétiques (à excitation), afin de dispenser un grave tonique, précis, et démentiellement profond. Tous les haut-parleurs sont dans des coffrets séparés, pour éviter toute intermodulation et interférences. Côté électronique, on trouvait les tout nouveaux blocs mono Goldmund Telos 250, avec préamplificateur numérique Mimesis 16, et un prestigieux lecteur CD Eidos 20.

High End DaysHigh End Days

C’est confiant que nous avons abordés cette séance d’écoute. Ce qui saute aux oreilles de prime abord c’est le grave très présent à bas volume, sans êtres exagéré. On pourra toutefois choisir de tempérer ses ardeurs grâce au bouton de réglage de l’électro-aimant. Le haut du spectre fourmille de mico-informations, avec une vrai matière et une texture dense et charnelle. Le son est incisif, cristallin, sans voile, et intelligible.

Acoustic Gallery

Acoustic Gallery a fait appel au célèbre Martial Hernandez pour mener les écoutes du matériel qu’il propose. Véritable “maître de cérémonie” audiophile, il nous a fait découvrir des enregistrements rares et de qualité, piochés notamment dans le catalogue Jazzybird.

Parmi le matériel en écoute, on trouvait

  • Sources
    • Nagra CDC
    • EMM Labs XD-S1
    • Brinkman Oasis
    • Dock Wadia
  • Préampli
    • Aesthetix Calypso Signature
  • Ampli
    • Aesthetix Atlas mono Signature
  • Câbles
  • Kubala Sosha Elation
  • Stealth
  • Enceintes
    • B&W 802 Diamond

High End DaysHigh End Days

L’écoute était ici très particulière, du fait du très faible temps de rodage des 802 Diamond qui étaient quasi-neuves. Le son était très sec, avec peu de matière, mais très rapide et incisif. Le filtre bien étudié et la bonne fusion entre le médium et l’aigu permet aux enceintes de se faire oublier, il est ainsi impossible de les localiser dans l’espace.

Sound & Colors

Cabasse était à l’honneur chez Sound & Colors. Deux installations étaient en fonctionnement, mettant en lumière les Ambrose 3 en configuration Home Cinéma, et les Riga en pure Hifi. Chacune de ces installations comprenaient un caisson Santorin 30, rigoureusement calibré par Mr Cabasse fils lui-même.

La première installation composée des Ambrose 3 faisait appel à une source Ayre, qui n’est plus fabriquée (un lecteur Blu-ray se prépare…), et un amplificateur audio-vidéo Primare SPA22. A l’écoute, on note une bonne sensation d’aération, une absence de son de boîte, un aigu doux et parfaitement accordé avec le médium, ce qui dénote un très bon filtrage. Le caisson Santorin 30, parfaitement réglé, dispensait des basses présentes sans être excessives, et d’une grande rapidité sur les attaques.

High End DaysHigh End Days

La seconde installation avec les Riga faisait appel à des électroniques Ayre (CX7 en lecture) et VTL (préampli 2.5, bloc stéréo à tubes ST85). Très belle écoute avec une restitution claire et intelligible sans être brillante ou criarde, avec un très beau filé harmonique. Le clavecin sonne comme un clavecin, ce qui est plus difficile à faire qu’il n’y parait, et le voix de Cecilia Bartoli offrait un très bon rendu.

High End DaysHigh End Days

Audio Synthèse

Comme Acoustic Gallery, Audio Synthèse avait choisi de proposer une écoute autour des nouvelles B&W 802 Diamond. Ces belles dames tronaient dans une salle de dimensions plus contenus, laissant paradoxalement “plus de place” au grave pour s’exprimer. Elles avaient en outre quelques heures de vol en plus au compte ce qui, vous le verrez, a fait la différence.

High End DaysHigh End Days

Les 802 Diamond étaient accompagnées d’électroniques Linn, Audio Synthèse jugeant le mariage avec du Classé inadéquat. On trouvait le préamplificateur Klimax Kontrol accompagné de son alimentation, avec deux blocs mono Klimax 500 Solo, et une source Klimax DS. Cette dernière, source purement numérique, “lit” des fichiers informatiques copiés à partir d’un CD ou téléchargés en qualité studio master, ce qui élimine tout problèmes d’erreurs de lecture ou de jitter.

High End DaysHigh End Days

L’écoute d’un CD classique copié sur le serveur révèle une quantité incroyable de micro-détails, ce qui semble être le caractère dominant des 802 Diamond. On note une très belle scène, un son aéré avec cependant un léger manque d’ampleur. Les voix sont très réalistes (impression d’être face au chanteur), et très intelligible. Il est en effet rare de comprendre tous les mots d’un chanteur s’exprimant en Anglais par exemple. L’extension dans le grave était tout simplement bluffante. En passant à un fichier qualité studio master (encodage FLAC 24/-bit/96 kHz, le son gagne en douceur avec un aigu encore moins brillant, et côté détail et micro-informations… c’est le pied!

IPAS

Chez le revendeur IPAS, grand spécialiste Loewe et Bose (anciennement Pioneer avant leur cessation d’activité sur le plasma), exposait le superlatif ensemble Loewe Reference. Il se composait du téléviseur Reference (12 500€) sur son pied design en alu (500€), et de sa chaîne (4 300€ avec disque-dur) dont les enceintes sont des panneaux électrostatiques ultra-plats (2 900€), dispensant un son délectable. Un caisson de grave (2 500€) renforçait la présence sonore dans l’extrémité basse du spectre.

High End DaysHigh End Days

La qualité d’image de l’ensemble Reference est véritablement excellente, mais c’est surtout l’interface utilisateur, d’une simplicité enfantine, et ses fonctionnalités, qui nous ont bluffés. Il est possible d’enregistrer simultanément deux chaînes HD, dont une sur le satellite (bouquets payants possibles), tout en écoutant sa musique stockée sur son iPod. Le design de tous les éléments s’accorde parfaitement, et on peut décemment dire que le WAF (facteur d’acceptation féminin) est de haut niveau.

High End DaysHigh End Days

Dans le reste de la boutique, on peut découvrir toute la gamme Loewe Individual, ainsi que des démonstrations Bose. On constate au passage que la qualité de son de ces derniers à fortement évoluée, dans le bon sens s’entend.

Conclusion

Que de bonheur pour les oreilles! Chaque système sans exception a été parfaitement mis en place par de talentueux revendeurs afin d’en extraire la quintessence, ce qui révèle parfois du tour de force pour certaines enceintes ou électroniques difficiles. Au delà du plaisir des oreilles, il y’avait aussi le plaisir des yeux. Force est de constater que les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour rendre leur produits plus agréables au regard. Pour retrouver ces constructeurs, rendez-vous les 9 et 10 octobre à Paris (voir notre calendrier des événements)



© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS