Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Onkyo TX-DS 787

9 octobre 2000


Après la présentation en grande pompes du TX-DS989 au salon Mondial Son & Image (vainqueur du prix EISA 2000 dans la catégorie amplificateur audio-vidéo), Onkyo récidive en mettant sur le marché un nouvel intégré, référencé TX-DS787.
Avec l'arrivée de ce dernier-né, la marque a pour ambition de séduire les passionnés rétifs à l'idée de débourser plus de 12000 francs pour l'acquisition d'un amplificateur de dernière génération.
Le TX-DS 787 peut sans conteste postuler à un tel titre, ne serait-ce qu'avec la prise en charge de la quasi intégralité des formats multi-canaux numériques qui constituent le paysage home cinéma actuel : Dolby Pro-Logic & Digital, DTS dans sa version 5.1 (et non : pas de DTS ES DISCRETE 6.1...), MPEG-2 multi-canaux, traitement EX (et par conséquent, ES MATRIX) et label THX SELECT, figurent au nombre des arguments avancés par ce beau parleur.
Petite remarque : pour le format EX, THX préconisait à l'origine l'utilisation de deux voies centrale arrière di-polaires, ceci afin de tirer pleinement parti de son nouveau procédé de matriçage (développé avec Dolby, rappelons-le). Voilà pourquoi, à l'époque, seuls les appareils adaptés à cette configuration et frappés du sceau sacré "THX ULTRA" étaient en droit d'exhiber l'agrément "SURROUND EX" sur leur façade ; les autres (tels YAMAHA, par exemple) devaient se contenter d'une appellation propriétaire du type "MATRIX 6.1" ou assimilé.
Or, dans le cas présent, le TX-DS787 ne possède qu'une seule amplification dédiée à la voie centrale arrière, excluant ainsi toute possibilité d'alignement sur la charte préalablement établie.
Qu'à cela ne tienne, le TX-DS 787 ne se verra par conséquent reçu qu'à la seconde place du podium THX, j'ai nommé le "THX SELECT" : une nouvelle preuve témoignant des facultés d'adaptation de maître Lucas aux lois du business-marketing... et une belle perte de crédibilité auprès des fans.
En termes de performances pures, la bête délivre respectivement sur chacun de ses 6 canaux, près de 115 watts sous 8 ohms (idéal pour les pièces jusqu'à 30/35 m2).
Son amplification tire en partie sa force d'un procédé dénommé WRAT, une technologie permettant de réduire de façon sensible le taux de contre-réactions négatives provenant du flux de tensions envoyé aux enceintes. L'option consistant à opter pour un transistor à large bande passante permet en outre une courbe de réponse plane, sur des fréquences pouvant atteindre la barre fatidique des 100 kHz (imposée par les nouveaux formats numériques que sont le DVD Audio et le SACD).
Afin de parfaire cette compatibilité avec l'ensemble des signaux, ONKYO a décidé d'adjoindre à la puce Crystal 24 Bits (permettant le décodage Dolby Digital, DTS et MPEG), une série de convertisseurs Numérique/Analogique de marque Burr Brown, apte à gérer des fréquences d'échantillonnage allant jusqu'à 96 kHz et des quantifications de 24 bits max.
L'ensemble des composants fonctionne ici de manière complémentaire et intelligente.
Notez au passage que sa télécommande programmable Ri (Remote Interactive), permet l'apprentissage des codes infrarouges de 7 autres télécommandes, ainsi que l'édition de macro-commandes (jusqu'à 16 opérations sur une seule touche).
Disponibilité annoncée : courant octobre, en finition noir ou argent, au prix de 11990 francs. Connectique disponible :
Entrées : 7 Audio / 5 Vidéo
Entrées Vidéo en façade (avec S-Vidéo) : 1
Entrées compatibles S-Vidéo Entrée/Sortie : 5/3
Entrées Numériques : 2 optiques et 2 coaxiales
Entrées multi-canaux: 7.1
Entrées Ampli : 2
Sortie pré-ampli : 8 dont une pour le caisson de grave
Sortie numérique : 1 optique


© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS