Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Chroniques de Cannes 2009, jour 8 : L’Art de la citation

20 mai 2009


Quentin Tarantino fait toujours recette à Cannes. Les billets pour les trois séances du jour de Inglorious Bastardos sont rares, les accros sont nombreux à alpaguer les heureux accrédités pour leur demander une précieuse invitation. La séance de 8h30 affichait complet. Comme d’habitude, l’apparition du nom de Tarantino au générique suscite d’irrépressibles applaudissements émanant des nombreux groupies. Deux heures et trente minutes plus tard, le film était sagement applaudi. Délestant sa boîte à outils de cinéaste culte de ses effets kitchs et violents, Tarantino livre un film presque sobre, un curieux western dans la France occupée, d’une irrésistible drôlerie et d’une cinéphilie réjouissante. Brad Pitt en tueurs de nazis est épatant, inégalable dans cet improbable soldat collectionneur de scalps allemands.

Cinéphile également, Pedro Almodovar, qui avec Les Etreintes brisées (sorti en salles aujourd’hui) narre la sombre histoire d’un réalisateur devenu aveugle, perdant en même temps l’amour de sa vie et la possibilité de tourner de nouveaux films. Cet hommage aux mélodrames de Douglas Sirk et au néoréalisme de Roberto Rossellini rompt avec ses œuvres précédentes. Moins survolté, plus doux, c’est un film apaisé et troublant, une œuvre de la maturité.

Le Coréen Hong Sangsoo se livre lui sans complexe à l’autocitation dans Like you it all (Quinzaine des Réalisateurs). Il fait jouer son double en filmant les déboires d’un réalisateur mal à l’aise dans le rôle d’un juré d’un festival de cinéma coréen. Badgé comme tout festivalier cannois, s’endormant aux séances, il offrait un complaisant miroir à tous les spectateurs restés éveillés.

Dernière citation, celle du Danois Lars Van Trier, qui dédie sans scrupule son Antichrist au grand Tarkovski. Nous profitons de cette chronique pour mettre en garde le public lors de la sortie en salle : son œuvre a suscité quatre évanouissements lors de la projection de 22h30 …



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS