Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

PIONEER LANCE UN DVD ENREGISTRABLE ! ! !

1 décembre 1999


---/start/ Tokyo, Japan, November 25, 1999 / stop / Pioneer Corporation announced its introduction of the industry's first consumer-use DVD Recorder to the Japanese domestic market. /end/---

Nous pensions tous - à tord - que le DVD enregistrable serait pour l’an 2000. C’était sans compter sur Pioneer, qui va permettre aux Japonais de s’offrir un des cadeaux les plus attendus de cette fin de siècle par les fans de DVD : un DVD enregistrable.

La bête s’appelle DVR-1000. Elle possède toutes les spécifications classiques des lecteurs de DVD actuels. En deux mots : Compatible Dolby Digital, DTS, Convertisseurs audio 24 bits 96 Khz, sorties vidéo composantes, bref rien d’exceptionnel au niveau de la lecture.

Mais passons à l’essentiel : ce lecteur est le premier appareil grand public à enregistrer des DVD. Il est pour cela doté d’entrées vidéo et S-vidéo, d’entrées audio stéréo classiques et digitales, ainsi que d’une entrée/sortie UHF/VHF (car il est équipé, comme tout "magnétoscope" qui se respecte, d’un tuner)

Sa sortie est prévue au Japon pour le 3 décembre, au prix de 250 000 Yens (environ 16 000 francs). Pioneer espère en vendre 30 000 unités au Japon d’ici Mars 2000, puis entre 150 000 et 200 000 dans la période allant d’avril 2000 à avril 2001. La production du DVR-1000 atteindra alors mensuellement les 10 000 unités. Les dates de sortie aux USA et en Europe ne sont pas encore connues, mais on peut les situer vers le début de l’année 2000

Parallèlement à la sortie de ce lecteur/enregistreur de DVD, Pioneer lance une ligne de disques vierges ré-enregistrable : Les DVD-RW Disc. Le premier des disques vierges de la gamme s’appelle DVD-RW47 et sera produit à 60 000 unités par mois. Il coûtera 3000 yens (environ 190 Francs). Le DVD-RW47 Disc a la même capacité (4,7 Giga bits) que les DVD une couche classiques et est ré-enregistrable plus de 1000 fois ! Par le passé certains supports ré-enregistrables ont souffert d’une détérioration des données inscrites, du fait de l’utilisation de matériaux trop fragiles : les DVD de la gamme DVD-RW ont été fabriqués avec le "top" de la technologie, ce qui les met - semble-t-il - à l’abri de tout problème.

Le DVR-1000 sera capable d’enregistrer deux heures de vidéo en qualité standard (mode SP) sur un DVD-RW47 Disc et près de six heures en mode manuel (MN). En effet, le DVR-1000 sait de gérer 32 niveaux de qualité d’enregistrement (mode MN) selon le temps restant ou, éventuellement, selon la place restante sur votre disque : l’enregistrement s’effectue tout simplement, en appuyant sur la touche "Record" de l’appareil. Il sera également possible d’insérer des images, afin d’indexer des chapitres, de la même façon que sur un DVD-Video normal. De plus, l’enregistrement bénéficiera de la technologie VBR (Variable Bitrate Control), ceci afin de permettre une meilleure gestion de l’espace disque pour les images difficiles à coder (du fait de leur complexité et de la vitesse de la scène).

Les lecteurs de DVD classiques ne sont pas capables de relire les DVD-RW Disc. Toutefois, étant donné qu’ils respectent les mêmes méthodes d’enregistrement, ils pourront le devenir dans un avenir proche. Pioneer, ainsi que les autres fabricants de hardware, ont déjà annoncé la fabrication prochaine de lecteurs de DVD capables de lire ces disques : des "Video Recording Format-ready DVD-Video players".

Le DVR-1000 soulève l’épineux problème de la copie de DVD. Pour le moment, la copie ne se fait pas directement en numérique (par exemple via une sortie "Fire Wire" qui relirait deux appareils, leur permettant ainsi des copies de données 100% numériques sans passer par la décompression de la vidéo, exactement comme dans le cas d’une copie de CD-Rom). Dans un tel cas, absolument aucune donnée ne serait perdue.

Actuellement, il est donc nécessaire que le lecteur source transforme les données numériques en vidéo (donc en données analogiques), puis que le lecteur-enregistreur les ré-encode en digital c’est-à-dire en vidéo MPEG 2.
Cependant, la source DVD est tellement parfaite que, même en passant pas ce décodage/ré-encodage de données numériques, les copies resteront de très bonne qualité : le DVD est le parfait master pour faire des copies…

Pour ces raisons, le DVR-1000 ne peut donc copier les DVD protégés : il intègre tous les systèmes anti-copies, le CGMS (Copy Generation Management System), ainsi que le système de sécurité d’identité du média (Media ID Detection). Il détecte en outre le système Macrovision.

La question que bien des gens se posent est néanmoins de savoir si les lecteurs dont le système anti-copie a été supprimé lors du dézonage seront en mesure de faire enregistrer le signal vidéo par le DVR-1000. Réponse quand nous aurons fait les essais.

Alors, encore un tout petit peu de patience, cher lecteurs : le DVR-1000 arrive…


© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS