Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Les différentes classes d'amplification : la Classe D

19 juillet 2008


La Classe D

Afin de combattre les idées reçues, précisons d’emblée ceci: les amplificateurs en Classe D ne sont PAS forcement numériques! La lettre D n’a en réalité aucun rapport avec “digital”, numérique en Anglais. La confusion vient aussi du fait que les amplificateurs en Classe D fonctionnent par hachage, selon un principe de “tout ou rien”.

Contrairement aux autres classes d’amplification, la Classe D ne fonctionne par de manière linéaire – proportionnellement au signal d’entrée. Le signal entrant est converti en impulsions de longueur variable, qui sont fonction de l’amplitude du signal source. Cette opération, que l’on appellehachage, est réalisée plusieurs centaines de milliers (voir millions) de fois par seconde. Encore une fois, aucune composante informatique n’intervient dans ce processus, sauf cas particuliers.

Ces amplificateurs ont un rendement extrêmement élevé, de l’ordre de 80% à 90%. Ils dégagent très peu de chaleur, consomment peu d’énergie et peuvent se contenter d’alimentations de taille surprenante (petites) par rapport à la puissance annoncée. Seul problème, il faut un très bon filtre pour éliminer les parasites générés par le découpage, et ses harmoniques (audibles). Tout est question de compromis entre le type de filtre et la fréquence de découpage (de 50 kHz à 1 mHz).



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS