Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Festival de Cannes 2008 : jour 9

23 mai 2008


A deux jours de la clôture, les rumeurs commencent à circuler bon train concernant le palmarès. Chaque jour le quotidien du Film Français demande à quinze éminents critiques français de voter pour les films en sélection, avec un système d’étoiles allant de « pas du tout » jusqu’à « à la folie », cette dernière appréciation étant associée au précieux petit logo de la Palme d’or.

Un conte de Noël d’Arnaud Depleschin arrive en tête avec sept palmes, puis juste derrière, avec 6 palmes, le film des frères Dardenne, déjà palmés deux fois lors des précédentes éditions, Le Silence de Lorna. Suivent enfin, mais avec seulement trois palmes, L’Echange de Clint Eastwood et Gomorra de l’italien Matteo Garrone.

Mais certaines valeurs sûres attendent encore leur tour, comme WimWenders tandis que des petits nouveaux peuvent encore créer la surprise. Peut-être viendra-t-elle de Corée (My Magic d’Eric Khoo) de France (Entre les murs de Laurent Cantet) ou des Etats-Unis (Synecdoque, New-York de Charlie Kaufman).

Semblent écartées les hypothèses hongroises (Delta de Kornel Mundruczó), philippines (Serbis de Brillante Mendoza) ou argentines (La Femme sans tête de Lucretia Martel) récoltant en effet les pires appréciations, confirmées d’ailleurs par le bouche à oreille des festivaliers. Quant au film de Philippe Garrel, La Frontière de l‘aube, il a été copieusement hué par le public.

Le très long film de Steven Soerbergh, Che (4h28) n’était même pas complètement monté pour la projection marathon avec pause et panier repas. La presse, là encore, n’a pas manifesté grand enthousiasme. Risquons nous pour notre part à attribuer sans attendre les décisions du jury la palme d’interprétation masculine à Joaquin Phoenix, brillantissime dans Two Lovers de James Gray.



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS