Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

ISE 2008 : reportage à Amsterdam - Dernière partie

9 février 2008


Il y a quelques jours, nous nous sommes rendus au salon ISE, Integrated System Europe, un salon professionnel dédié aux solutions d’intégration, et plus largement tout ce qui concerne le son et l’image dans sa reproduction. Dans deux précédents articles, nous vous avons parlé des nouveautés ou curiosités qu’il était possible de voir sur le salon du salon… Voici maintenant la suite et fin de ce reportage.

Chez, Sony, on trouvait bien sûr exposé les petits téléviseurs XEL-1, basés sur la technologie OLED (supérieur à presque tout ce qui existe actuellement sauf en terme de longévité). Plus loin, dans une curieuse installation, on pouvait voir le téléviseur GXD-L52H1 en train de se faire malmener. Ce modèle est spécialement destiné à être installé dans des lieux publics, en tout cas là ou un produit “blindé” est nécessaire. Il présente une gestion avancée de la chaleur, du rétroéclairage, à la norme IP30, résistant aux impacts, et équipé d’une prise RJ45.

Toujours chez Sony, on pouvait voir plusieurs nouveaux vidéoprojecteurs dont des modèles au physique très curieux, destinés à être installés dans des auditoriums. Les Sony VPL-FH300L est très lumineux, 6000 lumens, et propose une résolution de 2k (2160×1080), 5 optiques en option, et une redondance au niveau des lampes. Le VPL-FW300L est quasiment identique, seulement plus lumineux (7000 lumens) et avec une résolution plus faible.

Optoma présentait, comme beaucoup de constructeurs sur le salon, un modèle de vidéoprojecteur à forte luminosité. Le EP783 se base sur la technologie DarkChip 3, et utilise une matrice de type DarkChip 3 en version 0,7 pouces. Sa luminosité maximale est de 5000 lumens (en gros 5 fois la normale), et affiche une résolution de 1024×768, soit un format natif 4:3. Il est cependant compatible 16/9.

Procolor se propose de transformer n’importe quelle surface transparente en écran holographique. Les films spéciaux twinscreen peuvent s’appliquer facilement sur du verre, du plexiglass, du polycarbonate… Ils se posent et se retirent facilement (et autant de fois qu’on le souhaite) avec de l’eau. Plusieurs modèles (gamme Flex) sont proposés suivant les conditions d’utilisation (intérieur, extérieur, lumière du jour, orientés au nord).

Chez Jamo, on pouvait admirer la R-907, version légèrement diminuée de la célèbre R-909. Ces enceintes fonctionnent selon un principe bipolaire – a l’image des panneaux électrostatiques – ce qui veut dire que le son provenant de l’arrière de l’enceinte est en opposition de phase avec celui provenant de l’avant. Les haut-parleurs embarqués sont plus petits que ceux de la R-909, par contre le médium est identique.

Canton présentait le système DM1, un concept surround virtuel avec une “barre de son” à placer sous le téléviseur, et un caisson de graves. C’est ce dernier qui renferme toute l’électronique, et propose plusieurs entrées RCA pour les différentes sources audio. Rappelons que ce concept permet de proposer un son 5.1 à partir de seulement une enceinte.

Enfin la marque Waterfall était présente, avec ses toutes nouvelles enceintes (en verre bien sûr) Victoria Evo et Iguasçu Evo. Par rapport aux anciens modèles, la construction évolue avec du verre Sécurit, l’absence de plastique, des haut-parleurs uniquement de chez Athom, et un nouveau transducteur passif placé sous l’enceinte. Ce dernier possède un pas de vis, dans lequel ont peut fixer différents poids pour adapter la réponse dans le grave.



© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS