Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

JVC DLA-HD100 : coup d'envoi pour le vidéoprojecteur D-ILA Full HD

7 novembre 2007


JVC s’était déjà fait fortement remarquer en 2007 grâce à son DLA-HD1, un vidéoprojecteur conçu pour offrir une excellente image et un très fort contraste (15000:1) sans recourir aux artifices que toutes les marques emploient, à savoir l’iris dynamique.

Quand un constructeur mentionne “contraste dynamique” sur un de ses produits, cela signifie que la quantité de lumière émise par la lampe va être modulée, pour qu’une image sombre soit très sombre, ou qu’une image claire soit très claire. Cependant, si l’on ferme l’iris (qui module le flux lumineux), le niveau de noir sera bas, mais les zones claires seront sombres! Bien que le contraste natif de la matrice ne dépasse pas par exemple 2000:1, on obtient des chiffres de l’ordre de 10000:1 ou 15000:1.

Revenons à JVC, qui lance officiellement aujourd’hui et en France une évolution de son DLA-HD1 : le DLA-HD100. Ce nouveau produit n’est pas destiné à remplacer le HD1. Il est simplement une évolution réalisée à partir de toutes les critiques formulées à son encontre pendant 1 ans par les journalistes, ou les utilisateurs. Le DLA-HD1 voit d’ailleurs son prix baisser substantiellement et passer à 5490€.

Le JVC DLA-HD100 embarque de nouvelles matrices D-ILA, au nombre de trois, et qui sont capable d’un contraste natif de 40000:1. Tout ayant été fait pour limiter les pertes au maximum, le vidéoprojecteur propose un contraste natif (écart de luminosité entre le noir et le blanc dans une même image) qui atteint 30000:1. Pour arriver à ce résultat, des choix technologiques ont été faits comme celui de polariser la lumière et non de la filtrer, on a moins de pertes et et de transmission parasite, et donc de meilleurs noirs.

Le HDMI 1.3 est désormais implémenté, avec le support du Deep Color (inutile sur pour les films HD ou pas, qui ne sont pas conçus en 10 ou 12 bits, mais utile pour les jeux PS3 par exemple), du 24p, du CEC…

Il est aussi possible de choisir parmi 9 préréglages de gamma, ou de régler soit même sa courbe en passant par le menu dédié, totalement inaccessible aux néophytes, mais redoublement efficace.

Dernière innovation par rapport à l’ancien modèle, le HD100 dispose d’une fonction permettant à une image au format 2,35:1 ou CinémaScope de remplir l’intégralité de la matrice qui est au format 16/9. Ainsi étirée, l’image peut être projetée au travers d’une lentille anamorphique telle qu’une ISCO, Schneider, Panamorph… Autrefois, un scaler, souvent coûteux, était requis. L’optique intégrée au HD100 est toujours une Fujinon entièrement motorisée et contrôlable à partir de la télécommande.

Deux DLA-HD100 calibrés, dont un avec lentille anamorphique

Le JVC DLA-HD100 devrait arriver dans les magasin début décembre, au prix de 6990€.

Découvrez le clip vidéo du DLA-HD100 tourné à l’IFA 2007


Tout savoir sur ...

© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS