Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

LE DVD SUPERBIT

4 février 2002


Une Histoire de gros sous...?

Certains de vous ont du récemment voir une pub sur les DVD SuperBit, alors pour lever le voile sur cette nouvelle locution technique et surtout pour vous permettre de comprendre à quoi cela peut rimer, je vous propose de lire ce qui suit.

Un peu d’histoire : L’appellation Superbit est née de l’idée folle de Columbia, d’éditer une nouvelle génération de disques DVD dont la construction s’établira uniquement autour du film, cela afin de proposer aux consommateurs un film aux qualités de restitution optimales, grâce à des pistes audio et vidéo à fort débit. Or la particularité principale de ces nouveaux DVD disponibles à la vente depuis le 9 Octobre (zone 1) et depuis quelques semaines en zone 2, est d’en avoir retiré la quasi totalité des suppléments pour laisser l’entière place du disque aux flux audio et vidéo du film.



DVD SuperBit Mode d’emploi : La technologie d’encodage nous vient tout droit de Sony, puisque c’est grâce au DVDCenter de la marque et à son meilleur encodeur, qu’a été développé le procédé. Pour rappel, un DVD Vidéo se compose dans ses grandes lignes d’une arborescence bâtie autour du film (image et son) ainsi que de menus plus ou moins interactifs. Ces derniers prennent le plus souvent une place énorme et revendiquent à eux seuls plus d’un quart de la capacité du soft. La suppression de ces derniers a été la solution qui a permit aux ingénieurs de Sony Digital (Columbia), d’intégrer une piste audio et vidéo au signal audio et vidéo enrichi. Alors même qu’un disque DVD à une image codifiée à un taux de 4 Mb/s, le DVD Superbit bénéficie lui de 8 Mb/s. De plus il dispose d'une piste en Version Originale qui est encodée en DTS mi-débit, d'une piste en version Française encodée sur 6 canaux à 448 kb/s, ainsi qu’une piste en Dolby Surround pour les personnes qui comme moi ne sont pas équipées correctement.
Toutefois afin de permettre à l’utilisateur de voguer virtuellement sur le titre, Columbia a tout de même parié sur un menu basique et unique qui sera appliqué sur tous les DVD Superbit, aussi l’on pourra choisir parmi deux sous titrages, deux langues (Anglais Français), et accéder directement au chapitre voulu.

L’image : Ne vous fiez pas aux apparences parfois trompeuses, car sur le papier cela paraît être dingue mais à l’image c’est plutôt subtile, il faut soit avoir été greffé d’un œil de lynx soit s’être équipé avec un très bon diffuseur. Je vous avoue qu’avec un téléviseur il vous sera difficile, voir impossible de distinguer la différence entre un DVD et un DVD Superbit, tant ce nouveau procédé joue sur la résolution de l’image. Toutefois si vous l'heureux propriétaire de l'une de ces belles configuration (avec du progressive scan ou tout autre doubleur s’il vous plait...) vous remarquerez que l’image est incroyablement définie surtout au niveau de sa profondeur et que le niveau de contraste est bien plus étalonné que d’habitude.

Le son : Ici c’est une toute autre histoire car là, pas besoin d’être équipé d’une usine à gaz, sauf bien sur si vous voulez écouter des formats tel que le DTS. Toutefois j’en rassure quelques uns, car même sur un simple amplificateur disposant de l’AC3 il sera facile de percevoir la différence entre les deux types de DVD. Alors quoi de neuf docteur ?? Eh bien là, vous aurez à faire à une bande audio dont le signal a véritablement gagné en précision, ampleur, musicalité et surtout en dynamisme. Sachez que l’on gagnera sur certains titres jusqu’à 4 dB.

Conclusion : Alors Soyons clair le DVD Superbit se place comme un format ésotérique qui nécessitera tout de même une configuration matérielle appropriée, surtout au niveau vidéo. Il est donc aujourd’hui possible de trouver des Z2 (et Z1) bénéficiant de ce nouveau procédé d’encodage, ces éditions étant commercialisées pour certaines avec une disque supplémentaire incluant un distillé de bonus. Alors si vous faites partie de ceux qui veulent apprécier les bonus, ne renouvelez pas vos collections. Mais si vous propriétaire d’une configuration adéquate et que vous voulez en prendre plein la g.....e et les oreilles et bien le DVD SuperBit est peut être pour vous.

PS : Sachez tout de même qu’un DVD Superbit coûte moins cher à produire qu’un DéVéDé normal. Cependant pour le public le prix est presque le même, soit environ 28,81 Euros pour les titres en Zone 2.


© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS