Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

DOSSIER DVD Enregistrable

18 octobre 2001


Philips DVDR 1000

C'est au tour du co-inventeur du CD audio de mettre sur le marché du Home entertainment, son premier graveur de DVD, un modèle dédié à nos chers salons et qui se base sur la technologie d’enregistrement DVD+RW.

Exit la VHS et place à ce support révolutionnaire, capable stocker près de 4 heures de programmes en haute définition, pour une capacité de 4.7 Gigas.
Philips fait donc encore figure de précurseur en mettant sur le marché Européen, le premier enregistreur de DVD de salon et cela avant même la sortie officielle de son futur graveur DVD pour PC disponible dés la fin de l’année.

Le DVR-1000 se présente comme un gros lecteur DVD-Vidéo de salon, avec le volume et le poids en plus (9 kg). Il dispose d'une connectique ultra complète capable de répondre aux différentes contraintes et lui permettant ainsi de véhiculer tous les types de signaux audio / vidéo. On y trouve pas moins de deux prises Péritel toutes deux RVB, deux sorties composite et une S-Vidéo.
Pour le transfert des signaux audio analogiques on notera la présence d’une double paires de RCA capables de gérer les signaux stéréo en entrée/sortie ainsi que deux sorties audio numériques (coaxiale et optique). Par ailleurs on n’oubliera pas que cet ensemble est complèté en façade par une entrée audio stéréo, une composite, une S-vidéo ainsi qu’une entrée au standard DV.

Enregistrement oblige, Philips propose un tuner UHF/VHF qui sera utile pour l’enregistrement des programmes proposés via les réseaux Hertziens, câblés ou satellite. Toutefois une interrogation subsiste sur la capacité de ce DVDR 1000 à pouvoir lire des DVD enregistrés sur un modèle d'une autre marque ou bien de pouvoir en lire l'enregistrement, surtout lorsque l'on sait que Philips utilise ici sa propre technologie.

Avant-goût du magnétoscope du futur, avec 1 à 4 heures d’enregistrement possible sur un support de 12 centimètres. En outre quatre niveaux de qualité d’enregistrement sont proposés :

-Extented Play et Long Play : Sont les menus que l’on qualifiera de plus ordinaire, se révélant de meilleur qualité qu’une VHS, l'image n’en sera que de mauvaise qualité, laissant apparaître des mosaïques parfois persistantes lorsque l’on choisi ce mode.
-Standard Play, High Quality : La qualité d'enregistrement sur ces deux modes sera ici semblable à celle d'un DVD-Vidéo.

Gardant toute l’interactivité d’un DVD il sera possible d’indexer puis de sélectionner sur son écran. Cette indexation requiert d'ailleurs un mode de fixation (comme sur un cd gravé) qui vous fera patienter après chaque enregistrement. De plus il est possible d'effacer indépendamment les séquences, que l’on marquera au préalable d’un point de départ et d’un point de fin. Et pour ne pas oublier son bon VHS, l’on retrouvera les fonctions de programmation, ShowView...

-Cliquez ici pour accéder aux caractéristiques techniques


© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS