Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Madrigal Imaging : MP-D1

25 avril 2001


Du D-ila dans le ciboulot

La branche Madrigal Imaging du groupe américain Harman vient d'annoncer la commercialisation prochaine d’un nouveau vidéo-projecteur : le MP-D1. Développé en association avec Hughes-JVC Technology Corporation, le MP-D1 reprend pour caractéristique première le procédé de traitement vidéo D-ila.

D-ila ("Direct-Drive Image Light Amplifier") fonctionne, comme nous vous l’avions déjà présenté dans notre article du 11 avril 2001, sur le principe d’une puce à cristaux liquides développée par Hughes-JVC.

Petit rappel : Composé d’une matrice active en LCOS ("Liquid Crystal On single crystal Silicon") le "chip unique", cœur du système, fonctionne sur le même principe de réfléchissement de la lumière que celui mis au point par Texas Instruments (le DLP).
La lumière en provenance d'une lampe au xénon transite via par un miroir semi-réfléchissant polarisé (prisme), se reflète sur le chip D-ila, puis est renvoyée vers l'objectif de projection.
Par ailleurs, les vidéo-projecteurs employant ce type de technologie disposent de gros avantages comme, par exemple, la reproduction d’images non compressées en haute résolution jusqu'à 1365 x 1024 Pixels (contre 1024 x de 768 pour des projecteurs de DLP).

En outre, Madrigal Imaging (qui a opéré une remise à niveau d’une partie du cahier des charge originel) a établi, lors des tests réalisés en laboratoire, un niveau de performances sensiblement plus élevé : en clair, ce procédé permettrait 78 % de résolution en plus.

Tendance home cinéma oblige, ces mêmes laboratoires ont en effet optimisé le MP-D1. Résultat en sortie de chaîne :

- Grâce au choix particulier apporté à l’électronique embarquée, le rapport de contraste atteint une valeur de 600:1 ;

- Possibilité de choisir la fréquence de balayage, qui peut s’échelonner - selon les sources - de 15 kHz à 82 kHz ;

- Compatibilité avec les formats HDTV (480i, 480P, 720P et 1080P) ;

- Conversion et optimisation des signaux vidéo entrants, grâce à un circuit de correction gamma échelonné à 10 bits.


Commercialisé pour l’heure à compter du mois de mai aux USA à un tarif encore inconnu, le monstre devrait bientôt débarquer en France.


© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS