Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Comment faire évoluer son installation 5.1

5 décembre 2001


Astuces

Les ventes de matériel home cinéma ne cessent depuis peu d’exploser, tandis que la plupart des constructeurs mettent régulièrement sur le marché de nouveaux appareils compatibles avec les derniers formats sonores développés par les majors du cinéma holywoodien. Revers de la médaille, bon nombre d’entre vous se retrouvent équipés d’appareils devenus de ce fait trop rapidement obsolètes... ce qui a de quoi s’avérer frustrant !

CineNow! vous propose aujourd’hui un dossier sur l’EX, qui vous apprendra notamment par quels moyens il vous est possible de faire évoluer à moindre coût votre installation 5.1 en 6.1, voire en 7.1, tout en gardant pour base évolutive votre amplificateur audio vidéo.


Prologue

L'EX est un canal central arrière qui se greffe sur une installation 5.1 Dolby Digital ou DTS, ouvrant l'espace sonore à 360°, ce qui ouvre ainsi une nouvelle dimension. Tout d'abord, il faut savoir que le THX Surround EX est le fruit de la collaboration des laboratoires Dolby et Lucasfilm, en vue de définir une nouvelle recette permettant de reproduire un son toujours plus réaliste. Une bande son 5.1 - quelle qu'elle soit - passe ainsi de 6 à 7 canaux. La technique, simple et efficace, consiste à mixer un canal supplémentaire en mono dans les deux canaux Surround que l’utilisateur aura placé derrière lui.

Le projet fut pensé et engagé par Georges Lucas, aux fins de présenter le premier épisode de la série Star Wars. The Phantom Menace fut donc le premier film disponible dans ce nouveau format. Cette nouvelle technologie n’était à l’origine dédiée qu’aux professionnels et ne devait toucher par ailleurs que certaines salles de cinéma. Néanmoins, les constructeurs se sont très rapidement saisis de cette opportunité de développer plus avant l’offre de nouveaux produits home cinéma, ouvrant ainsi au marché domestique l’exploitation du format EX qui, dans la lignée du Dolby Digital, du DTS et du THX "Ultra" ou "Select", est aujourd’hui en passe de devenir une nouvelle référence sonore en matière de home cinéma haut de gamme.


Petit rappel

Ce nouveau format sonore se décline selon deux variantes : ES et EX.

-La première (ES) consiste simplement à filtrer et à extraire le canal supplémentaire, sans effectuer de traitement audio particulier : cette opération est appelée Matrix 6.1. Dans ce mode, une seule enceinte centrale arrière est nécessaire, pouvant être de type classique ou dipolaire (selon les enceintes Surround dont dispose l’utilisateur).

- La seconde (EX) est plus élaborée, puisqu’elle consiste à filtrer et à extraire le septième canal, avant d’en traiter le signal. Cette seconde phase fonctionne sur un mode opératoire obéissant à un cahier des charges extrêmement strict, mis en place par Dolby et THX. Dans ce mode THX Surround EX, deux enceintes arrières dipolaires sont alors nécessaires, en plus de la paire d'enceintes Surround latérales… ce qui peut néanmoins commencer à faire beaucoup d’enceintes dans un espace parfois quelque peu limité !


Intéressons-nous maintenant aux aspects techniques du traitement audio permettant d’ajouter un canal supplémentaire à la configuration originelle en 5.1 :

- Le filtrage et le mixage des basses de ce nouveau canal sont automatiquement reconduits vers le caisson de basses, l’opération ayant pour but de ne pas créer de déséquilibre sur les canaux arrière (notez que les arrière se configurent ici en mode "small").
- Une légère phase de ré-équalisation du canal EX est nécessaire, afin de faire correspondre l’ensemble au timbre des canaux avant.
- Le principe de base de l'EX est de filtrer et d'extraire les informations en mono qui se situent dans les canaux Surround. Par conséquent, dans le cas d'un ancien film dont la bande Surround ne serait mixée qu'en mono, l'intégralité du canal Surround serait redirigée uniquement dans le canal EX... une anomalie que sait toutefois reconnaître et corriger le THX Surround EX en désactivant le canal EX.
- Une autre fonction, "Timbre Matching™", règle la tonalité des enceintes principales par rapport aux enceintes arrières, ce qui permet de compenser le fait qu'une salle de cinéma possède plusieurs paires d'enceintes arrière, alors qu’une installation domestique n’en dispose que d’une.


Les avantages

La confection d’une installation EX "maison" requiert la remise en activité d’un vieil amplificateur ou processeur Dolby Surround ProLogic : en effet, l'opération de filtrage et d'extraction effectuée pour fabriquer le canal central en mode Dolby ProLogic est identique à celle permettant de fabriquer le canal central arrière. Il vous est donc possible, selon le matériel que vous possédez, de "greffer" un amplificateur ou processeur Dolby Surround ProLogic sur votre amplificateur Dolby Digital/DTS pour obtenir de l'EX.

Etant donné que l'EX ne constitue en rien une nouvelle technologie de codage et de décodage, il n'est par conséquent pas utile de débourser une fortune pour du matériel d’occasion. Notez qu’a contrario des processeurs dolby et DTS qu’il fallait à l’époque acheter très cher, l'EX est la première "évolution" home cinéma réellement abordable... Notez toutefois qu’un amplificateur audio vidéo intégrant l'option THX Surround EX ne se négocie pas aujourd’hui à moins de 13000 FF ... alors qu’un processeur additionnel sera commercialisé aux alentours de 3000 FF !
Comme nous l’indiquions plus haut, l’EX n'est qu'un mixage supplémentaire : il est donc compatible avec tous les systèmes 5.1 et ce, quel que soit le support vidéo (DVD et laserdisc). C'est donc tout naturellement que le DTS s'est vu doté d'un canal supplémentaire, pour devenir le DTS ES (ES, pour Extended Surround).


Les inconvénients

Tout appareil muni d’une quelconque électronique requiert traditionnellement plusieurs heures consacrées à en lire la notice d’utilisation et à le configurer, et l’on imagine aisément ce qu’il en est dès lors que l’on à affaire à une configuration complète... Il va vous falloir en effet ajouter un amplificateur et une enceinte supplémentaires - voire deux enceintes, si vous désirez respecter à la lettre les spécifications du cahier des charges THX Surround EX. Les aficionados du home cinéma vont donc de nouveau devoir remettre leur installation en question, ce qui sera d'autant plus dur pour ceux qui viennent juste d'investir dans une installation haut de gamme Dolby Digital, DTS et THX.

A l’instar de certains titres qui se sont vus remasterisés (saga des Star wars, par exemple), on peut craindre une nouvelle invasion de titres avec une bande son en EX et se sentir ainsi obligé de redébourser une somme supplémentaire pour des films que l’on possède déjà en trois exemplaires dans sa vidéothèque : édition "Pan and Scan", en "Letterbox", ou individuellement labellisée THX, en coffret labellisé THX. Le jour où une édition spéciale remixée en EX verra le jour, il sera légitime de s'interroger sérieusement sur l'opportunité de la chose...

L’un des autres inconvénients est lié à la compatibilité entre le procédé de filtrage et d'extraction EX, qui n'est pas souvent évidente à gérer avec les certains films, qu’ils soient anciens ou actuels : les mixages sont souvent 100% stéréo sur les canaux arrière et ne comprennent aucune composante mono, ce qui ne déclenche pas de canal EX. De plus, les films en 4.1 (mono arrière) déclenchent utilisent l’enceinte EX sur 100% du signal, en désactivant les deux enceintes arrière. Ce problème ne se pose pas néanmoins dans le cas du procédé THX Surround EX.

Enfin, il faut savoir que très peu de titres disposant d’un véritable canal supplémentaire sont actuellement disponibles sur notre marché. On y compte néanmoins : "Austin Powers II", "The Haunting", "Astronaut's wife" et "Bats" (tous quatre en Dolby EX et en Zone 1, sans version française…), ainsi que "Bone collector" (disponible en VO en Dolby EX et en DTS ES, et en français en Dolby Surround).


Bricoleurs, c’est à vous !

Le principe de base est le suivant : récupérer les canaux Surround d’un amplificateur Dolby Digital, puis les faire transiter via la partie qui traite normalement les trois enceintes avant d'un amplificateur ou encore via un processeur Dolby Surround ProLogic. Ces deux derniers, réglés en mode "Dolby 3CH" filtreront et extrairont le canal EX, tandis que l'amplificateur Dolby Surround ProLogic permettra d'amplifier les trois canaux Surround.

Etape N°1 : récupérer les sorties lignes des canaux Surround
Ces dernières se présentent sous la forme de connecteurs Cinch : Surround Droit et Surround Gauche. Pour ce faire il est nécessaire, soit d’utiliser les sorties lignes "Pre-Out" de l’amplificateur audio vidéo Dolby Digital et DTS, soit de récupérer ce même signal en amont, juste derrière un lecteur de DVD disposant d’un décodeur Dolby Digital intégré (voire même Dolby Digital et DTS).

Etape N°2 : connexion des deux amplificateurs
Une fois les deux canaux Surround récupérés à l'aide d'un cordon Cinch/Cinch stéréo, il convient de les connecter à une des entrées stéréo de l'amplificateur ou du processeur Dolby Surround ProLogic (celle dédiée au Laserdisc par exemple). Les deux canaux seront en fait reliés de la même manière que si on souhaitait créer des canaux avant. Il faut néanmoins veiller à bien enclencher le mode "Dolby 3CH".

Etape N°3 : plusieurs possibilités...
- Dans le cadre de l’utilisation d’un "vieil" amplificateur Dolby Surround ProLogic, c'est ce dernier qui amplifiera le canal EX ainsi que les deux canaux Surround. Cette solution est de prime abord la plus économique, puisqu’il est aujourd’hui très facile de dénicher un amplificateur intégré Dolby Surround ProLogic pour quelques centaines de francs.
- Une seconde solution - plus onéreuse - consiste à récupérer le signal Ex à l’aide d’un processeur qui sera accompagné pour l’occasion de trois blocs d'amplification (un pour chaque canal).


Epilogue

Pour disposer d’une installation THX Surround EX digne de se nom, il faudra néanmoins posséder à la base un amplificateur Dolby Digital DTS labellisé THX, afin de garder la décorellation et le Timbre Matching des canaux Surround. Il convient en outre de disposer d'un second amplificateur Dolby Surround ProLogic (lui aussi labellisé THX), afin de pouvoir récupérer la fonction "Re EQ" qui permet d'équaliser le canal EX.

En revanche, si ces "malversations techniques" ne vous conviennent pas, il vous faudra, soit sauter sur le premier amplificateur "new generation" à 20000 FF, soit attendre que le marché du home cinéma se démocratise une nouvelle fois, afin de pouvoir un prix abordable un amplificateur intégrant le canal supplémentaire tant désiré.


© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS