Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Festival de Cannes 2011 : nuit cannoise

14 mai 2011


A minuit dix s’achevait hier la projection officielle du Polisse de Maïwenn, salué par une très longue standing ovation.

La réalisatrice, émue, a goûté l’instant en compagnie de ses nombreux comédiens parmi lesquels Joey Starr, Karine Viard, Marina Foïs, Jérémie Elkaïm, Sandrine Kiberlain.

C’est un film de copains. Des collègues de la Brigade de Protection des Mineurs sont réunis pour des moments de joie et de peine qui rappellent un peu ceux des Petits mouchoirs de Guillaume Canet. Le film, qui bénéficie du savoir-faire du même producteur, aborde la pédophilie avec aplomb et tire parti de la présence de comédiens heureux de former une équipe à la fois soudée et fragile.

PolissePolisse

Inattaquable en raison de son humanité et des causes défendues, Polisse manque pourtant de souffle, appliqué comme il est à recenser les maltraitances de l’enfance. Et lorsque les petits roumains arrachés à leurs parents sont filmés dans un bus, dansant avec un enthousiasme, le film délaisse le réel au profit d’un onirisme pour le moins douteux.

Habemus Papam

Après une longue journée de projections et d’interviews, Nanni Moretti, venu à Cannes avec son remarquable Habemus Papam, avait visiblement besoin de décompresser. Il s’est ainsi retrouvé au cœur de la piste de danse de la plage Chéri Chéri pour la soirée consacrée à son film, dansant avec une ferveur communicative.

Habemus papamHabemus papam

La bande son de la soirée empruntait au répertoire pop rock des années 80, Une sélection que Moretti avait lui-même transmis à son distributeur depuis Rome. Décidément, les grands réalisateurs ne laissent rien au hasard.



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS