Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Studios Abbey Road à Londres : visite guidée avec B&W

19 janvier 2011


Il y a quelques jours, nous avons eu l’occasion unique de visiter et d’être guidés au travers des célèbrissimes studios Abbey Road de Londres.

Les studios Abbey Road se divisent en plusieurs salles, au nombre de quatre, ayant chacunes leurs spécialités. Certaines sont plus polyvalentes, d’autres destinées aux lives, au classique, à la pop…

Abbey RoadAbbey Road

La première pièce visitée est une pièce de mastering qui sert principalement à l’édition et à la finalisation des bandes sonores de films. Outils utilisés, un ordinateur, des disques-durs, des dizaines de convertisseurs analogiques/numériques professionnels de la solution Pro Tools, et surtout une console de mixage entièrement virtuelle et numérique. Elle est utilisée dans le cas des bandes sons car sa résolution ne saurait égaler celle d’une “vrai” console analogique (limite numérique à 24/96).

Son avantage est de disposer d’un nombre quasiment illimité de pistes de mixage, plus de 240, ce qui autorise une très grande latitude d’utilisation. Tous les réglages de compression, de balance, sont mis en mémoire et la simple pression d’un bouton remet les potentiomètres à leur place! Impressionnant.

table studio 3 - Abbey roadtable studio 3 – Abbey road

Nous avons eu également l’occasion de visiter une salle, le studio 2, en réfection mais toutefois intéressant par sa configuration acoustiques. Des panneaux d’isolation munis de fenêtres se déplacent dans la pièce pour isoler les musiciens tout en leur permettant de se voir et se synchroniser.

Abbey RoadAbbey Road

Le studio 1, parfaitement fonctionnel et ayant subit de nombreuses évolutions depuis sa construction, reste toutefois basique côté traitement acoustique, tout cela pour donner une signature sonore unique et reconnaissable au lieu. Il sert principalement pour le classique et les grands ensembles, et on pouvait d’ailleurs y voir une installation composée de trois rarissimes microphones Neumann, coûtant la coquette somme de 15 000£ pièce… quand on peut en trouver.

Studio 1 - Abbey roadStudio 1 – Abbey road

D’une manière générale, les “ingés-son” travaillent avec leurs micros préférés, encore une fois pour donner une signature à leur travail et parce qu’ils y sont habitués en matière de méthode de travail ou de simplicité de configuration.

Micros du Studio 1 -Abbey roadMicros du Studio 1 -Abbey road

De l’autre côté de la pièce, une baie vitrée isole la salle de mixage. Ici trône une console analogique, proposant toutefois un nombre impressionant de pistes, et coûtant plusieurs centaines de milliers d’euros. Bien que ne disposant pas d’autant de pistes que la console numérique sus-mentionnée, sa résolution sonore est virtuellement illimitée, n’ayant que pour seul frein le/les convertisseur(s) ADC utilisés.

Cabine du Studio 1 - Abbey roadCabine du Studio 1 – Abbey road

Derrière la cabine du studio 1Derrière la cabine du studio 1

Le système son utilisé est ici du B&W, avec des enceintes de la série haut-de-gamme 800 (et plus précisément le nouveau modèle 800D), alimentées par des électroniques Classé, et aidées dans le grave par un caisson de basses (subwoofer) réglé à un niveau de +10dB par rapport à celui des enceintes. Il sera bientôt remplacé par un DB1, capable d’encaisser le niveau sonore tout à fait indécent qu’impose les ingénieurs du son.

Nous avons eu l’occasion d’écouter Imagine de John Lenon sur cette configuration, et avons été complètement bluffé par la qualité sonore brute pour un simple DVD. Pas tant au niveau des micros-informations, mais surtout par l’extension dans les hautes et basses fréquences. Ça en jette!

Dernière salle visitée, là où son en général faits les lives de pop et télévisuels, avec sa console de mixage absolument gigantesque et dont on connaît le prix : un demi million de livres… Cette pièce a l’acoustique plus “travaillée” et neutre que les autres, avec des panneaux coulissants pour la rendre plus ou moins résonante, le parquet peut être aussi recouvert d’un tapis… une pièce modulaire où il s’est passé beaucoup de choses.

Abbey RoadAbbey Road

On retrouve bien sûr des électroniques Classé avec enceintes B&W pour les retours d’écoute, Abbey Road ayant jeté son dévolu sur ces deux marques de prestige.

Abbey RoadAbbey Road

Dernière visite dans une salle dédiée à la restauration d’anciens enregistrements, ou de pistes abîmées. C’est avec une facilité déconcertante que notre guide, organiste depuis l’age de 10 ans, a réussis à supprimer des bruits indésirables d’enregistrements grâce à des logiciels extrêmement sophistiques. Rien à dire, si ce n’est que l’on nous a prouvé la supériorité indéniable du multicanal par rapport à la stéréo par quelques démonstrations bien orchestrées.

Abbey RoadAbbey Road

En résumé, nous n’ayons pas été surpris par l’extrême professionnalisme de nos guides… cela coulait de source. En revanche, la débauche de matériel utilisé, la qualité de l’acoustique des pièces, les méthodes de travail… nous ont scotchés. Les studios d’Abbey Road ne sont pas plus les plus économiques, et en tout cas si l’on souhaite du travail de pro, c’est la bonne adresse.

Abbey RoadAbbey Road

B&W fait partie de l’histoire des studios Abbey Road. Depuis plusieurs années, les enceintes de ce constructeur anglais de prestige président aux sessions de monitoring et d’écoutes, afin d’obtenir un son le plus proche de la vérité. On en retrouve dans toutes les pièces critiques, de la 800D jusqu’au Zeppelin, tout ça dans une optique de qualité sonore optimale.


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS