Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

CEDIA US 2005 : Le reportage et les photos

28 septembre 2005


Place au 1080p !

Se déroulant les 9,10 et 11 Septembre (pour sa partie expo) et emboîtant immédiatement le pas à l’IFA de Berlin comme pour lui être complémentaire, le CEDIA EXPO 2005 occupa pour la troisième année consécutive le Convention Center et le RCA Dome d’Indianapolis pour rassembler les professionnels de l’installation et de l’intégration venus de tous horizons pour y découvrir produits et techniques


Cela ne surprendra personne si on se souvient que le siège du CEDIA se situe dans cette ville, ce qui facilite grandement la mise en œuvre d’un évènement de cette ampleur…
Cependant, devant son succès et prenant de plus en plus de surface, le CEDIA EXPO commençait à se sentir à l’étroit même en réquisitionnant les deux espaces précités, sans compter les nombreuses suites d’hôtels et salles de séminaires gravitant autour de ceux-ci ; beaucoup de fabricants préférant un cadre plus feutré et confidentiel pour dévoiler leur nouveautés.

C’est pourquoi, pour faire face à sa continuelle expansion, le salon CEDIA EXPO 2006 élira domicile à Denver, du 13 au 17 Septembre de l’année prochaine.

Passons maintenant aux événements et produits marquants de ce rassemblement majeur :

En ce concerne le son,
Dolby faisait la démonstration de son procédé d’encodage « Lossless » intitulé Dolby TrueHD, c’est à dire permettant de retrouver la totalité des informations compressées au départ au moment du « playback ». Le clip vidéo associé consistait en une rétrospective des innovations de Dolby durant ses 40 ans d’existence puis en une démo du TrueHD dans le contexte d’un film, d’une séquence musicale et d’un jeu vidéo pour une écoute vraiment convaincante !

La file d’attente ne désemplissait pas au stand JBL Synthesis, système pour lequel ont été adaptés les haut parleurs de la fameuse gamme « Project Array ». Ceux ci étaient d’ailleurs invisibles, car masquées derrière un tissu acoustiquement transparent dans la très belle salle aménagée pour cette occasion.


Notons également l’incursion du constructeur Cary dans le multicanal et Home Cinéma version audiophile. Très prometteur…


Quant à la partie image, on pourrait résumer la tendance de ce salon à une seule expression : « 1080p » tant celle ci se faisant entendre de toutes les lèvres…

Ce terme, pouvant paraître abscons au néophyte non encore initié à la TVHD (ce qui est encore compréhensible ici en Europe) fait référence dans ce contexte à l’arrivée massive de diffuseurs à matrice 1920*1080 (« Full HD » étant aussi une expression à la mode ici, la bas ce serait plutôt « True HD ») quelle que soit la technologie utilisée ( LCOS, DLP, LCD et plasma) ou son application (Vidéoprojection, rétroprojection, direct view).

Cela faisait un moment que la technologie LCOS (sous différentes appellations : SXRD, D-ILA ou autres) était portée à des résolutions 1920*1080 . Et bien, le mouvement ne fait que s’accentuer !

Sony, non content de sortir l’artillerie lourde avec un projecteur 4K, nous proposait enfin de découvrir le petit frère du Qualia 004, à savoir le VPL-VW100. L’expression « petit frère » n’étant pas ici galvaudée tant le lien de parenté, aussi bien au niveau de l’esthétique que du rendu général, était évident.

Le Qualia 006 (qui doit sous peu changer de nom) était flanqué quant à lui de deux autres rétroprojecteurs SXRD : Le KDSR60XBR1 et le KDSR50XBR1.


JVC présentait aussi plusieurs versions « RP » de son procédé D-ILA en Full HD : Les modèles : HD70FH96, HD61FH96 et HD56FH96.


Sans oublier LG, déjà précurseur dans le Full HD avec son Plasma 71 pouces (dévoilé lors du CEDIA de l’année dernière), qui aussi dote sa gamme du LCOS en 1920*1080, toujours en version retro.

A l’occasion de l’InfoComm de cette année, la technologie LCD prouvait qu’elle était capable de restituer en vidéoprojection la résolution tant convoitée, ce qui se confirme avec la présence sur ce salon (ainsi qu’à l’IFA) du Fujitsu LPF-D711.


Mais qu’en est il du DLP me direz-vous ?
Et bien, sachez que le 1920*1080 version Texas Instruments est disponible depuis quelques mois, mais dans une version « light » (matrice xHD3) qui utilise une technique appelée « wobbulation » et destinée uniquement à la retroprojection. C’était déjà chose faite grâce à Samsung suivi à présent par Toshiba par exemple. A noter sur le stand Optoma la présence d’un système retro DLP toujour 1080p mais a intégrer dans un mur : Le BigVizion !

Mais ce que tout le monde voulait voir de ses propres yeux , c’était la matrice à véritable résolution HD appliquée à la projection frontale. Démonstration en grande pompe de celle-ci au stand TI dans une version mono et tri-DMD, le tout projeté sur un écran de 5 mètres de base. Autant vous dire que résultat fut très prometteur ! Même chose pour Projection Design qui, à l’abris de la majorité des regards, avait intégré une matrice de ce type au châssis d’un Action 3.

Runco International, n’avait pas attendu la disponibilité d’une quelconque matrice « grand public » puisque son projecteur le plus haut de gamme, le Signature Cinema SC-1 était carrément doté de trois matrices « 2K » de cinéma ! Afin de bien ménager ses effets, le fabriquant alimentait cette machine par un clip comprenant des séquences Star Wars III : Revenge of the Sith (qui avait été projeté lors de la grande réunion Celebration III au Convention Center d’Indianapolis justement !), et qui était stocké sur une cassette HDCAM sans compression temporelle !


Toujours coté projection, les matrices HD2+ DC3 avaient encore leur mot à dire avec notamment la première demo officielle du fameux C3X fabriqué par SIM2 et son procédé unique de mise en oeuvre de trois matrices 720p.


Sans oublier les Panasonic PT-AE900 (vu également à l’IFA) et le Samsung SP-H800BE (présent à l’IFA lui aussi) développé par Joe Kane et doté d’une colorimétrie sublime due à sa technique de calibrage assez particulière. Celui-ci était d’ailleurs alimenté par un Universal Media Player bâti autour d’un disque dur externe.

Les sources suivent cette frénésie et se mettent elles aussi au diapason du Full HD avec entre autres un lecteur de DVD Cinema 7 avec sortie 1080p proposé par Cary via HDMI ainsi que le CDP-300 de chez Classé Audio capable de délivrer via sa sortie vidéo numérique non seulement du 1080p, mais aussi de la Définition Standard 576i/480i, ce qui fait partie des « specs » du HDMI, mais peu utilisée pour autant (Même chose avec le lecteur Marrantz DV 9600). Utile, si on veut confier la mise à l’échelle et le désentrelacement à un scaler externe !

Puisque nous parlons de scalers, la guerre que ceux livrent ceux ci reprend de plus belle avec en première ligne :
Silicon Optix, qui non content de proposer ses propres modèles « stand alone » ( Cinema Anyplace, Image Anyplace et Optiscale), voit aussi sa puce HQV implantée dans différents produits : Le projecteur DPX-1300 de Yamaha et les processeurs d’images Vantage-HD de Calibre, TheaterSync de NEC, le Radiance de Lumagen , toujours le DragonFly par Algolith, le VIP 1000 de Digital Projection (matériel pro, attention !) et visiblement le nouveau scaleur associé aux projecteurs D-ILA de JVC…

La puce Gennum aussi, prolifère un peu partout : on la retrouve dans le fameux écran plasma Full HD de chez HDSamsung, le nouveau scaler Optoma VX 3000 ( avec le mode special calibrage ISF ccc ), le Crystalio II de PixelMagic, Athem (un processeur A/V !), Christie ( du pro toujours), Beijing Vision Technology (du broadcast …), avec pour finir, le projecteur Marrantz VP-12S4 (qui existe maintenant avec un chassis noir en plus de l’actuel ).

En parlant de Marrantz, on pouvait voir sur leur stand, mais en statique uniquement, un nouveau vidéoprojecteur à matrice HD2+: Le VP 8600.


DVDO, Faroudja/Sage/DCDi, et Key Digital prirent part eux aussi à cette lutte acharnée…

Que conclure de tout cela ? Que nous pouvons nous préparer, européens, à profiter d’images en haute résolution avec l’arrivée des diffuseurs en 1920*1080 et surtout de contenu HD (Télévision et programmes préenregistrés)
Le rendez-vous est donc pris pour 2006 du 13 au 17 Septembre afin de s’en assurer…

-Cliquez ICI pour voir les photos du reportage du CEDIA US EXPO 2005


© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS