Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

L'enregistrement sur DVD, le bon choix.<br>Partie 1

15 août 2005


Jouissant actuellement d’une forte progression, le marché des enregistreurs DVD connaît depuis bientôt deux ans un engouement certain de la part du grand public.
Au fil des différents jeux concours que nous avons organisés, il apparaît clairement que le DVD enregistrable est, avant les écrans plasma et LCD, votre première volonté d’achat en matière de Home Cinéma.
C’est donc pour y répondre mais également pour vous aider à vous familiariser avec ces nouveaux produits, que la rédaction vous proposera les prochaines semaines, une série d’articles portant sur les technologies et offres produits actuellement disponibles.

Pour commencer cette série, voici un court historique de ce marché en plein essor.

Un peu d'histoire...

DVD-R, l'élu

Tout commence en 1997, juste après l’apparition de la première génération de platines DVD-Vidéo (la première a été lancée en 1996). A l’époque, les industriels cherchent une nouvelle solution de stockage optique basée sur les avantages du DVD, afin de remplacer ou compléter les offres produits.

C’est Pioneer, membre exécutif du DVD Forum (organisme qui gère le cahier des charges du DVD), qui ouvre le bal en en 1999, le premier disque inscriptible. Ce support, imaginé par le constructeur deux ans avant, reprend dès son lancement, le symbole « DVD ». Il est baptisé DVD-R.
Physiquement parlant, il a l’allure des galettes 12 cm (DVD et CD) et devient dès lors le premier support reconnu officiellement par le DVD Forum.
Conçus pour stocker à l’origine 3.95 Go de données, les disques DVD-R ont bénéficié dans la foulée d’une mise à niveau leur permettant de stocker 4.7 Go.
Pour compléter son offre, Pionner lance cette même année, la version DVD Ré-inscriptible appelée DVD-RW .

DVD+RW et DVD Ram, les challengers
Dans la foulée, d’autres constructeurs lancent indépendamment leurs standards propriétaires, avec notamment le DVD+R et le DVD Ram, développés respectivement par les marques HP/Philips/Sony et Panasonic/Toshiba.

Après Pioneer, c'est au tour de Panasonic/Toshiba de proposer son standard DVD-Ram à quelques semaines d'intervalle (juillet 1997). A l'instar du DVD-R, il bénéficie d’un agrément officiel du DVD-Forum. Très rapidement, cette solution s’oriente plus vers le marché des professionnels. Ils sera égalament vendu sur des produits grand public comme les platines DVD enregistrables et les camescopes.
Un disque DVD-RAM utilise généralement une cartouche scellée ou amovible, ce qui rend ce support quasiment incompatible en lecture avec les produits concurrents voir avec les platines DVD classiques.
Toutefois, le gros avantage de ce système réside dans la capacité de stockage des données, puisqu'un disque peu contenir jusqu'à 9.4 Go (en double face).

Bien que HP/Philips/Sony soient membres du DVD Forum, ils ont volontairement décidé de ne pas se joindre au groupe de travail sur le DVD Enregistrable.
Petite anecdote : Le logo DVD+RW ne rappel pas le sigle DVD (déposé par le DVD Forum). Pour éviter tout problème, Philips et Sony associent le +RW aux trois lettres DVD. On notera que c’est seulement 4 ans après le lancement du format DVD-R lancé par Pioneer, que le DVD+RW est officiellement commercialisé fin 2001 sous les marques Philips, HP et Ricoh.
Considéré comme le format le plus souple à utiliser, un nombre important de constructeurs fera appel à ce nouveau standard, comme Dell, IBM, ou Microsoft.
Actuellement, les disques DVD+RW sont disponibles en 4.7 Go en simple couche et 9.4 Go en version double face.

Avant de revenir prochainement sur les tendances technologiques de ce marché, vous trouverez ci-dessous un bref récapitulatif de l’histoire du DVD enregistrable.

Récapitulatif

1996 Arrivée du DVD-Vidéo 1997 le DVD Forum lance officiellement la norme DVD-R 1997 Le DVD Forum propose une 2ème norme, le DVD-Ram 1999 lancement du DVD-RW (Ré-inscriptible) Janvier 2001 taxe sur les médias enregistrables en France 2001 Pionner commercialise le premier graveur pour PC DVR-A03 Mi 2001 Panasonic commercialise le premier caméscope DVD-Ram Septembre 2001 Philips présente à l’IFA de Berlin son enregistreur de salon DVD+R/+RW, le DVDR1000 Mars 2002 enregistreur de DVD-RW Pioneer DVR-7000 Juillet 2002 Philips et Sony lancent leur premier graveur DVD+R 2002 Caméscope Hitachi DVD-RW. Mars 2003 Sony commercialise le premier graveur universel (DVD+/-RW) DRU 500A Septembre 2003 Pioneer dévoile son premier enregistreur de salon à Disque Dur le DVR-810H. 2004 le marché connaît un fort engouement de la part des consommateurs. Il reprensente à la fin de l’année 2004, 9 % du marché des volumes de ventes soit près 100 000 unités vendues. 2005 Caméscope DVD+R Sony avec un mode audio Dolby 5.1 Creator.


© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS