Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Festival de Cannes 2010 : J4, le retour du cinéma belge

15 mai 2010


Comme l’année dernière, c’est en franchissant à nouveau les barricades de la Quinzaine des Réalisateurs que le cinéma belge avait fait parler de lui.

Entrée de la QuinzaineEntrée de la Quinzaine

Il nous revient donc plein de promesses et de provocations avec comme hors-d’œuvre Petit bébé Jésus de Fandres, premier film de Gust Van den Berghe. Nous connaissions la pastorale provençale, en voici la version flamande ! Avant la projection de charmantes hôtesses distribuent des bonbons roses en forme de petits Jésus, histoire de nous adoucir avant le choc promis. Il y avait certainement à la base de cet étrange projet une volonté de heurter le public en faisant interpréter les rois mages par trois comédiens trisomiques, suscitant par là une rumeur dont Cannes a le secret, vaguement scandaleuse, du moins suffisamment pour remplir la salle. A la vision de ce conte de Noël plus que décalé, c’est finalement la circonspection qui l’emporte sur la consternation, le film devenant une sorte de poème mal dégrossi, une rêverie échevelée qui s’égare rapidement dans la majesté brumeuse du plat pays. C’est donc un flop.

Mais la Belgique a d’autres atouts à Cannes où elle présente 10 productions ou coproductions dont Copacabana avec Isabelle Huppert et Robert Mitchum est mort (sans Robert Mitchum mais avec Olivier Gourmet), qui on l’espère tiendra les promesses de son titre énigmatique. Un film à découvrir dans la programmation de l’ACID (Agence du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion).



© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS