Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Salon Neodio et Focal à Ampuis : compte rendu des écoutes, détails et interviews vidéo

18 novembre 2009


Ce week-end fut un week-end chargé en matière de Haute Fidélité avec plusieurs écoutes réparties dans toute la France, dont une au château d’Ampuis, siège de la famille Guigal mondialement connue pour ses vins, où nous nous sommes rendu. Au menu, des vins couleurs d’or et un nectar sonore dont nous nous sommes délectés.

Chateau d'Ampuis Guigal vue dehorsChateau d'Ampuis Guigal vue dehors

Deux systèmes étaient en présentation, l’un à 40 000€ constitué du haut de gamme Focal et Neodio, ainsi qu’un plus petit système à 10 000€ composé des produits de ces mêmes marques. Ce mini salon était l’occasion pour la marque Neodio de présenter ses électroniques Essentiel, composées d’un lecteur “1” et d’un amplificateur intégré “2”. Du côté de Focal, on retrouvait les fameuses Scala Utopia, ainsi que les toutes nouvelles Electra 1028 Be 2.

Installation Focal Neodio AmpuisInstallation Focal Neodio Ampuis

Neodio NR et Focal Scala Utopia

NR 22 et NR 600

Les électroniques Neodio, et tout particulièrement celles de la gamme NR, se démarquent des produits concurrents par une conception directement dérivée de process industriels. Fort de son expérience d’ingénieur électronicien, Stéphane Even, concepteur des électroniques, a développé des procédés maison que l’on ne retrouve sur aucun autre produit.
Par exemple, le lecteur NR 22 n’emploie pas d’horloge à quartz pour la synchronisation des divers éléments. On trouve un oscillateur, fonctionnant à 25 MHz, de même type que celui qu’on retrouve dans certains capteurs électromagnétiques professionnels. Un quartz est sensible aux vibrations, et sa fréquence peut dériver, générant ainsi des erreurs de jitter (ou guige). L’oscillateur est insensible aux vibrations, et bat ainsi à plate couture les horloges concurrentes dont le taux d’erreur sur le papier est manifestement faible.

Façade Neodio NRFaçade Neodio NR

Autre procédé très avancé et inédit, le filtre à électrons chauds que l’on retrouve sur tous les produits de la marque. Sa présence s’explique très simplement. Dans une prise de courant, le couplage entre la prise mâle et la prise femelle est souvent approximatif du fait d’un mauvais polissage des contacts. Des espaces où les connecteurs ne se touchent pas se forment. Dans ces espaces, des mini-arcs électriques apparaissent où des électrons acquièrent une forte énergie. Ces électrons filent ainsi dans les appareils, perturbant le fonctionnement des composants et notamment des transistors. Le filtre à électrons chauds permet de filtrer ces électrons parasites…

L’amplificateur NR 600, au même titre que le NR 300 et NR 1200, repose sur une construction particulière sans contre-réaction globale (entre l’entrée et la sortie). La contre-réaction est un procédé qui se charge de comparer le signal en entrée et en sortie de l’appareil, afin de corriger les erreurs qui auraient pu être générées sur le trajet du signal, et tout particulièrement lorsque l’appareil est froid. Neodio a développé un procédé de correction d’erreurs, qui prend en compte les caractéristiques des transistors à toutes les températures de fonctionnement, pour en corriger les déviances.

Scala Utopia

L’enceinte Scala Utopia se destine à offrir des performances à la hauteur de la gamme Utopia, pour un prix bien inférieur à celui de la Grande Utopia EM. Cette colonne 3 voies 3 haut-parleurs en impose par un design recherché, où rien n’est laissé au hasard, comme l’alignement temporel (Focus Time) des haut-parleurs. La Scala intègre pour la restitution des aigus un tweeter à dôme inversé de 27 mm (contre 25 pour la génération précédente) en Béryllium pur, dont la fabrication se fait à partir du métal lui-même et non par un dépôt de vapeur comme chez la concurrence. Ce tweeter bénéficie d’une charge IAL 2 (Infinite Acoustic Loading), permettant de descendre très bas en fréquence, jusqu’à 580 Hz. Il est cependant coupé à 2 200 Hz pour des raisons de fiabilité. La suspension en Poron permet une excursion conséquente, et abaisse le niveau des résonances. En outre, ce matériau est insensible au vieillissement.

Focal BérylliumFocal Béryllium

Pour la section médium et graves, Focal à fait appel à sa 3ème génération de cônes en sandwich W, où deux couches de verre textile compressent une mousse très rigide. Ces cônes sont découpés au laser, pour une plus grande précision des ajustements. Compte tenu de l’influence du profil de coupe sur la membrane d’un haut-parleur, qu’il soit employé en médium ou en woofer, la découpe au laser constitue une avancée majeure. La motorisation des haut-parleurs est confiée à un aimant Power Flower, une structure particulière permettant de réduire les fuites magnétiques et optimiser les performances.

Ecoute

Dès les premières secondes d’écoute, on se rend bien compte que l’on est face à un système haut de gamme, que cela soit au niveau des enceintes (20 000€) ou des électroniques (9 800€ pour le lecteur, 800€ pour l’ampli). L’influence du filtre à électron chaud se fait tout de suite sentir, par un silence de fonctionnement permettant la restitution des plus infimes informations contenues sur le disque lu. Ici, point de coloration. L’écoute est très typée monitoring, avec un grand respect des timbres et une restitution très précise. On est également tout de suite frappé par le dimensionnement de la scène sonore, très bien proportionnée et sans effet loupe. Le grand orgue de la cathédrale St Mary à San Francisco (Reference Recordings RR-98CD) apparaît dans toute son ampleur, avec des buffets clairement identifiables, et un 32 pieds chaud et rond restitué dans son intégralité.

Neodio Essentiel et Focal Electra 1028 Be 2

Neodio Essentiel 1 et 2

Neodio décline ses électroniques en version plus accessibles, 2 450€ par élément, avec une très jolie façade en Hi-Max, matériau fait de bauxite et de résine, sélectionné pour ses caractéristiques vibratoires. Ces produits reprennent les technologies Neodio, telles que le filtre à électrons chauds ou le système de correction d’erreur pour l’amplificateur. Pas de contre-réaction globale pour l’amplificateur Essentiel 2, ce qui apporte une restitution plus phrasée et déliée.

Neodio Essentiel façade Hi-MaxNeodio Essentiel façade Hi-Max

Tout comme le lecteur NR 22, le Essentiel 1 dispose d’une mécanique de lecture DVD Rom, dont le laser rouge plus fin que le classique laser infrarouge va plus loin dans les cuvettes du disque et extrait plus d’informations. La mécanique est modifiée afin de l’adapter au standard des audiophiles. L’amplificateur propose une puissance de 2 × 70 Watts, et dispose d’une alimentation largement dimensionnée de 300 VA.

Focal Electra 1028 Be 2

Les Focal Electra 1028 Be 2 sont une évolution majeure de 1028 Be classiques. Elles font appel à des haut-parleurs dont la découpe de la membrane se fait au laser, comme sur la gamme Utopia, et à un tweeter à dôme inversé de 27 mm en Béryllium. Ce tweeter, descendant plus bas en fréquence que les générations précédentes, permet un meilleur couplage avec le médium et un filtrage plus simple à réaliser. Le filtrage connaît par ailleurs une évolution majeure, apportant une plus grande ouverture sonore. Le grave bénéficie lui aussi de grands changements, avec le système de double évent Powerflow permettant une meilleur décompression de l’enceinte, et donc de descendre plus bas et plus propre.

Focal W 3ème générationFocal W 3ème génération

Ecoute

A moins de 7 000€ la paire, les Electra 1028 Be 2 sont de véritables petites bombes! Par rapport à la génération précédente, elles délivrent un message musical plus nuancé et une cohérence de la scène sonore améliorée. Les électroniques Neodio Essentiel sont, quant à elles, très convaincantes, avec des performances un rien en retrait par rapport au haut de gamme NR. Sur Pie Jesu (Requiem de Rutter, Turtle Creek Chorale), la voix cristalline de Nancy Keith se détache parfaitement des cœurs de Dallas Women’s, la scène sonore est véritablement en 3 dimensions. On sent chaque musicien derrière son pupitre, et la définition incroyable des électroniques combinée à la transparence des enceintes nous fait entendre jusqu’aux grincements de chaises ou les mouvements des partitions. Sur le final Sanctus, le grand jeu de l’orgue de Joel Martinson nous donne la chair de poule, et nous explose la cage thoracique. Le grave descend si bas que le 16 pied est restitué sans altérations, tenu par des électroniques rigoureuses dans le bas du spectre. Une très belle écoute.

Public Neodio FocalPublic Neodio Focal

Conclusion

Ces deux systèmes, l’un a 10 000€ et l’autre à 40 000€, représentent un très bon rapport qualité/prix. Leurs performances sont largement à la hauteur de leur coût. On est impressionné par les électroniques Essentiel, bénéficiant de la grande expertise de Stéphane Even, et par les enceintes Electra 1027 Be 2, cumulant une grande partie des technologies développées ces dernières années par Focal.

Consultez la fiche produit de la Focal Electra 1028 Be
Consultez la fiche produit de la Focal Scala Utopia
Consultez la fiche produit du Neodio NR 600
Consulter la fiche produit du Neodio NR 22

Interviews vidéo

Didier Flacon de Focal

Stéphane Even de Neodio


Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS