Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Denon AVR-5800 (AVC-A1SE) (Premiere Partie):

30 juin 2000


Kolossal !

On attendait l’AVR-5800 depuis le CES de janvier dernier. A l’époque nous n’avions pu y voir qu’un "Mock Up", c’est-à-dire une carcasse vide censée ressembler plus ou moins au modèle définitif. Interrogé sur le stand Denon à ce sujet, Toshi Deguchi, (General Manager, Customer Service & Quality Control de Denon USA) nous avait répondu ne pas avoir d’informations particulières sur les spécificités définitives du produit, si ce n’est que l’AVR-5800 serait bien évidemment Dolby Digital, DTS et THX Ultra EX. Nous ne savions donc même pas si l’AVR-5800 disposerait d’une amplification séparée pour chacun de ses canaux - compte-tenu du fait que le tout nouvel AVR-4800 (AVC-A10SE en France) dont les caractéristiques définitives étaient connues ne possédait pas l’amplification pour les canaux supplémentaires qu’implique le THX Surround EX.

Les caractéristiques définitives de l’AVR-5800 étant désormais connues, on peut être pleinement rassuré quant à son nombre de canaux d’amplification, ainsi qu’à leur puissance. En effet, l’AVR-5800 bénéficie une puissance de 7 fois 170 Watts sous 8 Homs à 0.05% de distorsion. Grâce notamment à un impressionnant transformateur toroïdal de 1200 Volts/Ampères, on obtient un résultat final tout simplement colossal...
Avec l’AVR-5800, Denon se lance donc directement sur les traces de l’Onkyo TX-DS989, ce dernier ayant pris une avance considérable, notamment grâce à sa puissance : 7 fois 150 Watts sous 8 Homs, les deux DSP Crystal 32 bits fonctionnant en parallèle, il dispose par ailleurs d’un étage de convertisseurs numériques/analogiques 24 bits 196 KHz.

Toutefois, l’AVR-5800 fait mieux que reprendre en mieux certaines des caractéristiques de son principal concurrent. Denon innove en effet en matière de décodage, étant le tout premier à incorporer les deux nouveaux formats créés par DTS en plus du DTS Matrix 6.1 : le DTS-ES 6.1 Discrete et le Neo:6.


Une section digitale poussée à l’extrême

La partie processeur de l’AVR-5800 tourne autour de deux DSP Sharc 32 bits (produits par Analog Devices, de référence : AD21061L. Ces DSP travaillent en série et sont capables chacun d’effectuer près de 180 millions d’opérations pas seconde, ce qui dote l’AVR-5800 d’une puissance de calcul assez phénoménale pour un amplificateur intégré. Il faut dire que Denon est coutumier du fait, utilisant déjà ces deux même DSP en parallèle pour ses autres modèles haut de gamme AVC-A1D et AVC-A10SE, tandis que l’AVR-3300 n’en possède qu’un seul.
En matière de décodage, les deux DSP de l’AVR-5800 sont chacun spécialisé dans leur domaine respectif : le premier décode le Dolby Surround, le Dolby Digital et le DTS, tandis que le second se charge d’appliquer au sons issus du premier le Processing THX, THX Surround EX, DTS ES, DTS Matrix 6.1, DTS-ES 6.1 et Neo:6, de même que les divers modes Surround. S’il fallait vraiment lui reprocher quelque chose, nous pourrions regretter que l’AVR-5800 ne dispose pas de décodeur HDCD et que les "quelques" lignes de programme du software des DSP qui permettraient à l’AVR-5800 de décoder le MPEG n’aient pas été rajoutées - compte-tenu qu’il n’est pas impossible que l’Europe opte dès demain pour le MPEG audio comme norme de transmission digitale pour satellite.

- Question évolutivité, l’AVR-5800 possède une prise RS-232 qui permettra des mises à niveaux des divers softwares et firmwares des processeurs. Cette prise RS-232 permet en outre cet appareil de communiquer avec tous les systèmes domotiques actuels du marché.

- La section de conversion digital/analogique est confiée à 16 convertisseurs Analog Devices AD-1853 fonctionnant en 24 Bits 196 KHz et travaillant en parallèle sur les 8 canaux séparés qu’est capable de traiter l’AVR-5800. Lors d’une écoute en stéréo à partir d’une source digitale (un CD audio, par exemple), une pression sur la touche "Pure Direct Mode" permet de reconfigurer instantanément les étages de conversion, de façon à doubler le nombre de convertisseurs sur les canaux avant. En pratique, ce mode spécial très haute fidélité permet d’utiliser quatre convertisseurs digital/analogique travaillant en parallèle pour le canal droit, les quatre autres étant dédiés au canal gauche, ce qui fait un total de 8 convertisseurs 24 Bits 196 KHz pour une simple écoute stéréo. Dans le même temps, l’alimentation électrique est coupée dans l’ensemble de la section de commutation vidéo, ainsi que sur l’afficheur de la façade avant, ceci de façon à éliminer au maximum tout parasite électrique.
De même, lors d’une écoute en stéréo d’une source analogique (en provenance d’une platine vinyle, par exemple), l’alimentation électrique est de même coupée dans l’ensemble de la section digitale : le son ne subissant aucun traitement digital sera donc directement dirigé vers l’étage de pré-amplification.

- Autre particularité de la section conversion de l’AVR-5800, il est dorénavant possible de retrouver sur les sorties audio analogiques le son des programmes rentrant dans l’amplificateur, ceci uniquement en digital stéréo : cela permet ainsi d’effectuer un enregistrement, sur cassette audio par exemple.
Traditionnellement, dans un amplificateur, les deux cartes audio digitale et audio analogique ne communiquent pas entre elles, dans le sens carte digitale vers carte analogique. Par conséquent, il n’est pas possible d’enregistrer sur cassette un Compact Disque si le lecteur de CD n’est branché qu’en digital. Le gros avantage que l’on puisse tirer du fait que la carte audio digitale communique avec la carte analogique, c’est que ce seront les convertisseurs numérique/analogique de l’amplificateur qui seront utilisés, et nous venons justement de voir que ce n’était pas un moindre mal.
- La section conversion analogique/numérique à été confiée à des convertisseurs 24 Bits 96 KHz. Ainsi, tous les signaux analogiques provenant d’appareils tels que les magnétoscopes et autre démodulateurs câble ou satellite (tant qu’ils n’ont pas de sorties digitales) seront échantillonnés, digitalisés pour être ensuite traités par les deux processeurs DSP.
- Toujours dans l’étage de conversion - et uniquement sur les deux canaux avant - on retrouve, en plus du convertisseur Analog Devices AD-1853, le circuit spécifique "AL 24 Processing" développé par Denon. Ce circuit électronique d’interpolation et de sur-échantillonnage permet de transformer les signaux digitaux 16, 18 et 20 bits et ce, quelle que soit la fréquence d’échantillonnage, jusqu'à 96 KHz en 24 bits, d’où son nom.


© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS