Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

MONDIAL : STAND N°C21

28 septembre 2000


DIVATECH / Cohérence Audio Digital (CAD) :
sans conteste l'une des démonstrations les plus impressionnantes et novatrices du Mondial Son & Image 2000.

D'origine française, la société DIVATECH s'est depuis toujours consacrée à la conception et à la fabrication d'enceintes acoustiques dites de "monitoring", c'est-à-dire à destinées en premier lieu aux studios d'enregistrement et de post-production. Leurs produits phare que constituent les "studio monitor" MC-210 et MC-26 ont donc fait, avant d'atterrir à l'identique dans votre salon, les beaux jours de bien des ingénieurs du son, lesquels les utilisent comme point de référence lors de l'élaboration de mixages en tout genre (musique, cinéma, etc.).
Lorsque l'on sait le peu d'indulgence dont ce type de professionnels font preuve à l'égard de la restitution sonore, on ne peut qu'être enthousiaste à l'idée de retrouver ces enceintes "testée et approuvées" par des spécialistes, au sein d'un cinéma home sweet home. Sans compter que, lorsque ces mêmes enceintes se retrouvent drivées par une amplification numérique d'un nouveau genre, combinant faible encombrement et efficacité démoniaque, cela constitue de fait une petite révolution dans le domaine home-cinéma. Attention donc, ce matériel pourrait remettre en question bien des théories sur la notion de système ultime et sans compromis...

DIVATECH MC-210
Sous leur aspect rectangulaire à la fois sobre et imposant, les MC-210 impressionnent et ne dissimulent en rien leurs origines professionnelles. Une sobriété qui, je vous rassure, ne gêne en rien l'esthétisme - même si la perspective d'installer des MC-210 dans un contexte domestique peut nuire à la paix de certains ménages...
Le coffret principal en médite laqué noir s'avère néanmoins extrêmement bien proportionné (640 x 670 x 435), tandis qu'une petite touche de fantaisie est dispensée sous forme de flancs latéraux de coloris chêne clair. La vocation de ces panneaux ne se limite d'ailleurs pas à un simple agrément visuel, puisqu'ils contribuent de surcroît à rigidifier la structure générale de l'enceinte, atténuant efficacement vibrations de coffret et autres colorations parasites. N'oublions pas que le mot d'ordre est ici linéarité, ceci indépendamment du niveau d'écoute. Il ne tient en effet qu'à vous de laisser s'exprimer les transducteurs équipant le prodige DIVATECH, cinq magnifiques unités configurées en mode trois voies et aptes à encaisser quelque 25O watts de puissance continue, avec des crêtes pouvant atteindre les 400 watts en impulsionnel : de quoi faire le bonheur et la joie de tout un pâté de maisons lors de vos fêtes de famille !

Chacun des hauts-parleurs utilisés à été dûment sélectionné au sein du vaste catalogue de composants haute-fidélité FOCAL, filiale du groupe JM-LAB (un catalogue dont DIVATECH connaît toute les subtilités pour avoir longtemps été le département professionnel du constructeur français, basé à Saint-Etienne). Rien d'étonnant donc à ce que les membranes des deux boomers 25 cm et des médiums 13 cm emploient à leur compte la technologie propriétaire "polykevlar" développée et brevetée par JM-LAB.
Cette structure, dite "sandwich", n'est pas à confondre avec les membranes kevlar traditionnelles, tant son ingéniosité et son efficacité la surclassent par rapport à d'autres réalisations : techniquement, le polykevlar est constitué de deux couches de tissus kevlar encerclant une mousse synthétique combinant micro-sphères creuses et résine. Le matériau composite ainsi obtenu est ensuite appliqué sur un moule représentant le cône à réaliser, avant d'être thermo-formé à très haute température. La membrane allie au final une rigidité exceptionnelle - le kevlar est également utilisé dans la conception des gilets pare-balles, ce qui est assez révélateur... - à une grande légèreté pour un déplacement et un fonctionnement en piston optimisés, ce que ne contrediront certainement pas les heureux possesseurs de JM-LAB Alcor, Antéa et autre 913.1 Spectral.

1OK 6411 est la référence du haut-parleur de grave utilisé en doublon sur les MC-210. Cette superbe réalisation de 25 cm de diamètre est basée sur un saladier en zamack constitué de quatre larges branches à la rigidité inconditionnelle. Le circuit magnétique de 134 mm de diamètre pour une hauteur de 20mm, fait appel à deux couches de cuivre plat de 4O mm, ce qui porte le poids de la bête à 1160 g. A noter également, la large périphérie caoutchouteuse permettant une forte excursion de toute la partie mobile.

Les médiums, baptisés 5K 4411, emploient quant à eux un cône de 13 cm de diamètre, au centre duquel se trouve une ogive de dispersion. Celle-ci est destinée à favoriser la directivité du signal et à éliminer impitoyablement les ondes parasites formées au creux de la membrane. Cette ogive de dispersion aide également à l'évacuation des calories libérées par le circuit magnétique de 100 mm de diamètre (bobiné en câble plat d'aluminium de 40 mm).


Le tweeter TC-120 TdX2 utilise un dôme inversé TIOXID, surmonté d'une pièce de phase, un élément bien connu des adeptes de JM-LAB. Le traitement TIOXID tire son nom de la membrane en titane adoptée, sur laquelle à été vaporisé une fine couche de dioxyde de Carbone. Le circuit magnétique de 85 mm de diamètre emploie une double ferrite bobinée en aluminium et baignant allégrement dans du ferrofluid. Cet aimant d'exception est bien entendu blindé magnétiquement, aux fins d'éviter toute perturbation avec le tube cathodique d'un diffuseur vidéo.


Afin d'aider à la décompression de l'ensemble de ces hauts-parleurs, la MC-210 présente, sur sa face avant, un important event laminaire s'étendant sur toute la hauteur du côté droit : cette embouchure en dit long sur sa capacité à reproduire des niveaux sonores franchement raisonnables, pour ne pas dire totalement indécents. Tout ce bel ensemble réuni contribue à offrir en définitive un rendement élevé de 93,5db et une pression acoustique phénoménale de 118db SPL. La bande passante revendiquée par DIVATECH s'étend de 35 Hz à 25 Khz, soit une exploitation déjà conséquente de l'étendue du spectre sonore offert par les sources traditionnelles (CD, DVD à 16 & 20 Bits de quantification et fréquence d'échantillonnage jusqu'a 48 Khz).
L'impédance nominale avoisine les 4 Ohms, ce qui n'est en rien étonnant pour une enceinte à vocation initiale PRO. Il conviendra par conséquent de prévoir une amplification adaptée, ce en quoi, nous le verrons, DIVATECH propose une solution digne de confiance.



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS