Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Etude de marché sur l'Electronique Grand Public

29 septembre 2003


Edition Automne 2003

Le dernier salon , qui s'est déroulé à la fin Août a été l'occasion pour la société GFK (institut d'études), de réaliser une petite étude de marché sur les secteurs de l'électronique grand public.
Donc au lieu de vous proposer un résumé de cette étude, nous vous en proposons son intégralité. Quelques élements sont toutefois à retenir:
-le marché de l'audio vidéo va mieux,
-Le marché des écrans plats explose
-Baisse impotrtante du prix d vente des camecopes
-Le DVD est toujours et encore en forte progression
-Les chaines Home Cinéma supplentent les éléments séparés...

Le reste est à lire ci-dessous.

Communiqué de Presse

IFA 2003 - ELECTRONIQUE GRAND PUBLIC EN FRANCE

PERSPECTIVE POSITIVE POUR LE SECOND SEMESTRE 2003 APRES UN DEBUT D’ANNEE MOROSE
Le marché de l’Electronique Grand Public en France a souffert sur le premier semestre 2003, victime d’une mauvaise conjoncture (Guerre en Iraq, grèves en mai) et subissant le contre coup de la Coupe du Monde 2002 sur les produits de l’Image. Les produits innovants à fort contenu technologique comme les téléviseurs LCD et plasma, les DVD enregistreurs et Home Cinema Systems devraient permettre au marché de rebondir sur le second semestre 2003, période clé représentant près des 2/3 des ventes annuelles. 2004 est attendue comme favorable pour l’Electronique Grand Public. L’actuel haut de gamme devrait atteindre de bonnes performances grâce à la baisse des prix et ainsi alimenter la croissance de l’ensemble de l’EGP.

TELEVISEURS CATHODIQUES : BAISSE SIGNIFICATIVE APRES UNE ANNEE 2002 MARQUEE PAR L’EFFET COUPE DU MONDE
Le marché des téléviseurs cathodiques est fortement orienté à la baisse depuis fin 2002. La Coupe du Monde ayant dopé les ventes sur avril/mai 2002, ces dernières affichaient des baisses de 19% en valeur et 12% en volume sur cette même période en 2003. Une petite partie des ventes est en outre cannibalisée par les nouveaux écrans (en particulier les LCD), que la forte baisse du prix a rendu bien plus attractifs qu’il y a encore un an. Le segment du 16/9ème connaît toujours un développement soutenu de ses ventes, même si son rythme de croissance tend à ralentir. Enfin, les écrans « Real Flat » (tube cathodique à surface extra plate) continuent d’afficher une tendance particulièrement dynamique et attirent de nouveaux acheteurs. Presque un téléviseur vendu sur trois est un écran « Real Flat ».

PROJECTION TV / PLASMA ET LCD TV : BOOM DES ECRANS PLATS
Les écrans plats (Plasma/LCD) sont incontestablement les produits phares de l’industrie de l’Electronique Grand Public avec un décollage très prononcé cette année. Le consommateur s’intéresse donc de plus en plus à ces « télévisions du futur » dont le prix ne cesse de baisser (-31% pour les Plasma et - 38 % pour les LCD sur la même période). Il s’est vendu au premier semestre 2003 plus de 16000 Plasma et 35000 TV LCD, soit plus que sur toute l’année 2002. Dopées par une baisse de prix significative de -23% depuis le début de l’année, les ventes de vidéo projecteurs ont parallèlement progressé de plus de 50%. GfK table cette année sur des ventes en circuits grand public de 25 000 pièces.

Enfin, les rétroprojecteurs ne souffrent pas encore trop de la concurrence des TV Plasma et LCD, continuant de progresser en volume de +22% depuis début 2003 et de 2% en valeur. GfK table sur 55000 unités en 2003.

RECEPTION SATELLITE : LA TRANSITION VERS LE NUMERIQUE S’ACCENTUE EN 2003
Les Français plébiscitent le numérique en matière de réception audiovisuelle. Sur 17% de français recevant la télévision en numérique, 14% passent par le satellite. On note une très forte croissance des décodeurs Free To Air, qui permettent de capter les chaînes gratuites diffusées par satellite. Leurs ventes ont quadruplé en 2002 et ont suivi la même tendance au cours du premier semestre 2003, grâce à leur référencement sur les linéaires des hypermarchés et des grandes surfaces de bricolage et aux efforts promotionnels dont ils sont l’objet. Du côté des bouquets payants, la nouveauté provient surtout de la mise en avant de décodeurs intégrant un disque (Platinium pour TPS, lancé en 2002, et Pilotime pour Canal Satellite, lancé en 2003 avec un effort de communication conséquent).

CAMESCOPES : LE NUMERIQUE CONFORTE SA POSITION DOMINANTE SUR L’ANALOGIQUE GRACE A UNE NOUVELLE BAISSE DE PRIX
Le marché des caméscopes a légèrement progressé en volume (+1,2%) sur les 12 derniers mois, subissant dans le même temps un recul de 4,1% en valeur à cause d’une forte baisse des prix (-13,5%). Le marché est en train d’achever sa migration vers le numérique : sur 10 caméscopes vendus, 9 sont désormais des appareils numériques. Ce succès est dû à une baisse des prix importante rendue possible par l’âpre concurrence que se livrent les constructeurs du marché sur le terrain des prix. L’analogique arrive de son côté en fin de vie, ses volumes chutant de 34% sur les douze derniers mois malgré la baisse des prix sur le segment. 570 000 unités ont été écoulées sur 2002, GfK prévoyant des ventes similaires en 2003.

LECTEURS / ENREGISTREURS DVD VIDEO DE SALON : PLEBISCIT DU CONSOMMATEUR
Le DVD continue dans sa forte progression, avec une hausse des volumes de 63,5%. La valeur des ventes n’a augmenté que de 12,4%, à cause du fort recul des prix. Les lecteurs compatibles DVD audio et SACD, les combis VHS/DVD et les lecteurs/enregistreurs de DVD sont les produits qui remportent un succès grandissant, au contraire des lecteurs portables (-46% en valeur). Le segment des lecteurs/enregistreurs est notamment en plein décollage, avec une croissance des volumes à trois chiffres rendue possible par la chute des prix, avec désormais des modèles annoncés à moins de 499€ pour la rentrée 2003, contre 2000€ fin 2001.

DISQUES DVD/CASSETTES VHS ENREGISTRES : CROISSANCE CONTINUE DES VENTES
Le marché du software DVD et VHS est en croissance avec une progression de l’ordre de +13% (janvier/juin 03 par rapport à 2002). En termes de structure, le poids du DVD continue de s’accroître, avec environ 70% des volumes, soit 78% du CA. La rapide extension de la technologie DVD à une audience toujours plus large (29,9% des foyers français sont équipés – chiffres à fin juin 2003) permet aux titres à destination des enfants de représenter plus de 20% du chiffre d’affaires contre 16% l’année dernière (janvier/juin 2003 par rapport à 2002).

CHAINES HIFI INTEGREES : CROISSANCE TIREE PAR LE HOME CINEMA
Fortement influencé par la croissance des ventes de chaînes home cinéma, le marché des chaînes intégrées devrait progresser en 2003 comme en 2004. Les micro chaînes sont désormais le cœur de marché des chaînes intégrées (45% des ventes volumes) avec une croissance volume de 3.6%, profitant notamment de l’effondrement des ventes des mini chaînes (-23.4% en volume). Le marché des chaînes home cinéma (ampli+DVD+AC3) a atteint les 190 000 unités vendues en 2002 et devrait décoller en 2003 avec 440 000 unités attendues. Ce phénomène est rendu possible grâce à un prix moyen en forte baisse, qui devrait s’établir à 570€ pour l’année 2003, rendant ainsi ce produit accessible à un large public.

ELEMENTS SEPARES : FORTE BAISSE DUE A LA CONCURRENCE DES CHAINES HOME CINEMA
Le marché des éléments séparés devrait être en retrait de -12.4% en valeur cette année après avoir connu une année 2002 stable. Le chiffre d’affaires des éléments séparés destinés à un usage hifi continue de baisser ; les produits destinés à un usage home cinéma, devraient quant à eux, pour la première fois en 2003, amorcer un recul en valeur.

LES ACCESSOIRES AUDIO/VIDEO S’INTEGRENT A LEUR ENVIRONNEMENT
Utilisant judicieusement les courants qui animent l’électronique grand public, l’univers des accessoires dédiés conserve toute son attractivité, les télécommandes universelles et les casques audio/vidéo étant parmi les premiers produits dits traditionnels à bénéficier des retombées directes de la multiplication des équipements dans les foyers. La bonne santé des accessoires est également liée à la bonne lecture des nouveaux besoins et à l’adaptation à ces derniers. Ainsi, pour répondre à une demande d’intégration et de liberté, le sans-fil se généralise, à commencer chez les casques audio/vidéo où il représente 45% du CA, et permet à de nouveaux concepts d’émerger, en témoignent les transmetteurs vidéo sans-fil qui occupent une place de plus en plus remarquée dans les rayons et les catalogues des distributeurs.

LES EFFETS BENEFIQUES DE LA COMPATIBILITE MP3 POUR L’AUDIO PORTABLE
Sur les douze derniers mois, le marché français de l’audio portable est en recul de 2% en volume mais en hausse de 2% en valeur. Dans le détail, les produits analogiques « traditionnels » restent en phase de déclin, comme par exemple les baladeurs K7. Parallèlement, les ventes de produits centrés sur le MP3, comme les baladeurs MP3, baladeurs Net MD et baladeurs CD MP3, ont fortement progressé. 60% du chiffre d’affaires des MiniDiscs est réalisé par des baladeurs Net MD et 20% du chiffre d’affaires des baladeurs CD est réalisé par des baladeurs CD compatibles MP3. C’est d’ailleurs ce « décollage » des ventes de produits MP3 qui a permis aux ventes de baladeurs CD de progresser de 30% en volume depuis le début de l’année 2003. Les ventes de baladeurs MP3 (en particulier ceux basés sur un disque dur, dont le coût mémoire est plus faible que pour les baladeurs à carte mémoire) ont été très dynamiques avec une progression en volume de 180%.

ELECTRONIQUE EMBARQUEE : REPLI ET RECENTRAGE DU MARCHE
L’année 2003 semble confirmer la tendance à la baisse de 2002 avec un recul de 13% en valeur du marché des autoradios et de 12% pour les HP. Les appareils intégrant un lecteur de cassettes (qui ne pèsent plus que 10% du marché) et les packs-changeurs sont les premiers touchés par cette évolution. On note a contrario un certains succès des autoradios CD compatibles MP3 et aux offres de vidéo en voiture.

SUPPORTS D’ENREGISTREMENT : ANALOGIQUE CONTRE NUMERIQUE
Le marché des supports d’enregistrement est de plus en plus dépendant des technologies liées au numérique. Les supports analogiques du type cassettes vidéo VHS sont sur le déclin (-16% sur les douze derniers mois et -18% depuis le début de l’année 2003), tandis que les ventes de cassettes Mini DV ont progressé de 24% et les ventes de CD vierges de +23%. Plus encore, les ventes de DVD enregistrables sont en forte progression depuis fin 2002, accompagnant la chute du prix moyen du DVD vierge (9 € en mai 2003 contre plus de 15 € un an auparavant). Selon GfK, le marché 2003 du DVD enregistrable devrait afficher une progression de +185% par rapport à 2002.

A propos du Groupe GfK
Le Groupe GfK se classe au 5ème rang mondial des instituts d’études marketing et a réalisé un chiffre d’affaires total de 559 millions d’euros en 2002 (en 2001, le groupe avait réalisé 506 millions d’euros selon le plan comptable américain GAAP) avec ses quatre divisions : Panels consommateurs, Panels non alimentaires, Études ad hoc et Mesures d'audience. Le Groupe compte plus de 120 filiales et sociétés associées


© 1999-2018 SENTICOM

Contactez-nousFlux RSS