Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

SONY DVP-S9000ES

25 août 2000


Promesses d’un Mythe…


Le lecteur polyvalent SONY DVP-S9000ES s’annonce comme le complément idéal de l’ampli/préampli AV-9000ES - disponible depuis plusieurs mois au catalogue du constructeur. Une aubaine pour tous les possesseurs de cet ensemble d’exception dans l’attente d’une base lectrice à la hauteur de leurs ambitions.

Certes, il y a bien le DVP-S7700 mais, malgré toutes ses qualités, SONY n’avait pas jugé opportun de le labelliser de son sceau le plus prestigieux, le sigle ES (Extremely High Standart). Cela laissait augurer la sortie prochaine d’un nouveau challenger... chose faite désormais.


PRESENTATION D’USAGE : Un tableau de maître…

Ce qui frappe en tout premier lieu à la vue de ce lecteur, c’est son insolente beauté, dans la droite ligne de ce à quoi la gamme ES nous a habitués. Une façade sobre et de bon goût, élaborée en l’aluminium brossé couleur or, un signe distinctif qui ne trompe pas sur le positionnement très haut de gamme de ce lecteur.

La platine se veut lectrice de tous les supports qui existent actuellement : DVD / SACD / VCD / CD / CD-R & CD-RW… pas un ne manque à l’appel. La mécanique utilisée est tirée du célèbre "Precision Drive", une base qui a fait ses preuves en termes de rapidité d’accès et de fiabilité en lecture. Elle a de plus été optimisée, afin de satisfaire aux exigences du SACD et porte désormais le nom de "FX Mechanism" : tout un programme…


TRAITEMENT VIDEO : Un rejeton très "NRV"

Un effort tout particulier à été fourni concernant le traitement vidéo, avec la mise au point d’une nouvelle génération de convertisseurs N/A fonctionnant sous 12 Bits pour une résolution de 54 Mhz. L’image peut être restituée en mode Progressive Scan, subissant alors un désentrelacement de sa structure permettant un affichage de 525 points par ligne. Ce mode ne sera en revanche disponible que sur les sources au format NTSC, un comble pour nous autres européens, alimentés au PAL depuis toujours !…

Les possibilité de personnalisation de l’image sont également fort nombreuses :

Tout d’abord, le classique réducteur de bruit d’image - ou DNR - est ici avantageusement remplacé par deux procédés d’optimisation totalement nouveaux et spécifiques à SONY :
- Le premier se nomme FNR (Field Noise Réduction) et s’apparente à un réducteur de bruit intelligent, dans le sens où il ne crée pas les effets de "brouillard" et autre rémanences habituellement rencontrées avec ce type de technologie. En gros, le bruit chute, tandis que le piqué est conservé : et ça c’est assez rare pour être signalé.
- Le second est le BNR (Block Noise Réduction). Sans s’appesantir sur la méthode de compression utilisée par le DVD, rappelons simplement que son contenu vidéo numérique est divisé en blocs, eux-mêmes composés de trames. Seuls les éléments de l’image ayant subi un mouvement d’une trame à la suivante sont stockés sur le disque lors de l’encodage MPEG-2, ce qui permet un gain de place considérable (et voilà bien là la seule beauté de la chose). Un problème se pose lorsque certaines données se révèlent trop statiques et que, par conséquent, un de ces blocs devient par trop insistant : il se crée alors un phénomène parasite à la bordure du bloc, dérive plus communément appelé "défaut de compression". C’est à ce moment précis que le BNR intervient avec ses petits filtres magiques, pour nettoyer l’image en profondeur de tout artefact disgracieux.

Bref, le gros avantage de ces traitement FNR & BNR réside, vous l’aurez compris, dans leur développement spécifiquement orienté vers le DVD et son imagerie binaire, contrairement à tout ce qui avait été fait jusqu'à présent, selon une logique analogique passéiste.

Egalement disponible, une équalisation vidéo permet d’ajuster à votre goût les réglages de couleur, luminosité, contraste, teinte, contour, retard et correction de chroma. Cela n’offre malgré tout que peu d’intérêt, puisque toutes ces options seront redondantes avec celles déjà proposées par votre diffuseur vidéo. Aussi serez-vous heureux d’apprendre qu’il est possible de passer outre, via un mode "direct" qui évite le passage du signal dans tout processeur, afin d’en préserver la quintessence : une excellente initiative que l’on ne trouvait jusque là que dans le domaine de l’audio.


TRAITEMENT AUDIO : l’anthologie de la HIFI selon SONY

La partie audio n’est pas en reste et bénéficie de tous les raffinements actuellement disponibles au catalogue de composants SONY, à commencer par de nouveaux convertisseurs de type S-TACT PULSE acceptant des signaux d’une résolution maximale de 24 Bits / 96 Khz pour toutes sources CD et DVD (un peu décevant, certes, à une époque où l’on voit fleurir du 24/192 un peu partout…).

Le SACD utilise pour sa part une technologie singulièrement différente : il en effet cuisiné à la sauce DSD (Direct Stream Digital) 1 Bit, pour un taux d’échantillonnage de 2,82 Mhz, ce qui lui autorise une bande passante assez grandiloquente. Il est à noter que les convertisseurs DSD utilisés sont rigoureusement identiques à ceux équipant les lecteurs SACD d’exception que sont les SCD-1 et SCD-777ES. Comme à l’accoutumée chez SONY, on retrouve le circuit VC-24, qui offre diverses possibilités de personnalisation du son en jouant avec les filtrages passe-haut et passe-bas. Tout ce bel ensemble est alimenté par deux transformateurs R-CORE à bobine de section ronde, l’un étant dédié à usage exclusif de la section audio.


Le résultat de cette armada électronique ? Appréciez vous-même :

- Rapport signal bruit vidéo hors normes : 115 db ( !!!)

- Rapport signal bruit audio de la même veine : DVD/SACD : 103 db / CD : 99 db

- Large bande passante :
DVD (PCM 24/96) : 2Hz ~ 44Khz
SACD : 2Hz ~ 50Khz
CD (PCM 16/44,1) : 2Hz ~ 20Khz

- Distorsions risibles :
DVD/SACD : 0,0015%
CD : 0,002%

Consommation : 38 Watts en fonction, 1 Watt en veille

Dimensions : 430 x 126 x 398 mm

Poids : 12,6 Kg

Voilà ce que nous en savons à l’heure actuelle, soit largement de quoi se maintenir en éveil jusqu'à la sortie officielle de l’appareil, prévue aux environs d’octobre 2000 en Europe, ce qui en langage SONY signifie : "vers le milieu de l’année prochaine, peut être, si vous êtes sage, mais rien n’est encore certain"… Voilà donc qui promet encore quelques belles nuits d’insomnie en perspective.


En attendant ce jour béni des dieux, nous vous proposons de vous rendre dans la rubrique" Download " afin de télécharger un maximum d’informations sur la technologie SACD, pour :
- La brochure PDF décrivant le procédé
- La brochure PDF des lecteurs SCD-1 & SCD-777ES
- La brochure PDF de l’ampli/préampli TA-E/N1 (développé en vue de restituer tout le potentiel du format)
- La brochure PDF des enceintes SS-M9ED (qui suivent la même ligne de conduite)


© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS