Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

L'enregistrement sur DVD, le bon choix - Partie 1

Le DVD enregistrable ou DVD-R

Un peu d’histoire…

Tout commence en 1997, juste après l’apparition de la première génération de platines DVD-Vidéo (la première fut lancée en 1996). A l’époque, les industriels cherchent une nouvelle solution de stockage optique basée sur les avantages du DVD, afin de remplacer la vieillissante cassette VHS.

Pioneer, membre exécutif du DVD Forum (organisme qui gère le cahier des charges du DVD), ouvre le bal en en 1999 avec le premier disque inscriptible. Ce support reprend dès son lancement, le symbole “DVD”. Ce support, le premier à être validé par le DVD Forum, est baptisé “DVD-R”. Le “-” a ici toute son importance, puisqu’il existe aujourd’hui un autre support appelé DVD+R.

Physiquement, il est strictement identique à un CD Audio ou un DVD Vidéo, à une seule différence: la couche où se situent les donnée est de couleur bleue foncée, ou violette.
Conçus pour stocker à l’origine 3.95 Go de données, les disques DVD-R ont bénéficié dans la foulée d’une mise à niveau leur permettant de stocker 4.7 Go.

Pour compléter son offre, Pionner lance cette même année, la version DVD Ré-inscriptible appelée DVD-RW .


Articles liés



© 1999-2019 SENTICOM

CONTACTFICHES PRODUITSRSS