Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

PHILIPS-IFA BERLIN

4 septembre 2001


A Small change...A big difference

Présent à Berlin lors de l’IFA, Philips n’en était pas moins un exposant de choix et de taille, il faut dire que le constructeur Néerlandais n’avaient pas lésiné sur les moyens en présentant la totalité de sa gamme audio et vidéo. Prontopro, Flat TV, Monroe, Cbright, Csmart, DVD-Q50, DVD-952... telles étaient les actualités de ce stand qui dédiait une partie de sa surface au monde du DVD et plus particulièrement à celui de l’enregistrable.

Aussi les magnétoscopes on aujourd’hui beaucoup de soucis à se faire, puisque après l'annonce (la semaine dernière...ndlr) de l’arrêt définitif de sa production au profit de celle du DVD-R. l’inventeur du compact disc vient d’amorcer la commercialisation de son premier lecteur enregistreur de salon le DVD-R1000

Premier grand pas pour le marché du DVD enregistrable est enfin franchit, puisque Philips est le premier constructeur à s’attaquer au marché européen de l’enregistrement numérique dédié au grand public.
A noter que Pioneer, JVC, Panasonic et autres Hitachi avaient déjà assaillit le marché asiatique avec des machines première et deuxième génération, au tarif de vente assez prohibitif (40000 francs pour un enregistreur Pioneer DVR-1000).
Philips fait donc un pas... un grand pas... un pas de géant que l'on attendait depuis quelques temps, il faut dire que ce DVD-R1000 avait déjà été présenté au CES ainsi qu’au CéBIT de Hanovre au mois de mars.

Pas plus imposant qu'un lecteur de DVD, le DVDR-1000 vous offrira d'ici quelques semaines, la possibilité de graver en numérique sur un support DVD-R ainsi que sur les disques ré-inscriptibles DVD-RW. Tous deux offrent une capacité de 4.7 Go par face (plus de 7 CD-R sur une seule galette de 12 cm) et d’ici peu 9.4 Go sur deux faces. "Ease of use" telle est la philosophie de Philips, qui a voulu proposer un appareil dont la mise en marche pourra être effectuée par un apprenti de service, puisqu’il lui suffira de sélectionner le canal désiré et d’appuyer sur le bouton "Enregistrement".
Côté connections l’affaire ressemblerait à si méprendre à celle d’un magnétoscope – liaison via le cordon d’antenne (que l’on reconnectera au téléviseur) - à la différence qu’ici on y connecte un câble numérique et vidéo.

Côté prix l’argument est encore peu vendeur puisque ce DVDR-1000 sera commercialiser entre 12000 et 15000 francs (entre 1830 et 2287 Euros) et qu’il faudra encore débourser près de 120 francs soit 18.3 Euros pour acquérir UN disque...Ca fait encore cher la copie...Oups! l'enregistrement pardon.

Cliquez ici pour accéder à toutes les infomations sur ce constructeur


© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS