Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

Linn vous ouvre les portes de ses usines : visite guidée !

27 avril 2006


Si l’on vous dit que les célèbres et recherchées Aston Martin DB9 et Vanquish sont équipées en audio par une grande marque écossaise, si l’on rajoute que cette même marque équipe de nombreux yachts plus luxueux les uns que les autres, et des résidences à travers le monde, à qui pensez-vous ?

A Linn, évidemment. Et peut être votre salon, avec des configurations stéréo ou home cinéma s’échelonnant de 5 000 à 1 500 000 €.

Au coeur de l’Ecosse

C’est dans la banlieue de Glasgow que Linn a choisi d’installer ses sites de recherche, de développement et de production. Sites réputés que nous avons eu le privilège de visiter.

Comme la géographie locale pouvait nous y préparer, c’est sous un savant mélange de neige et de pluie que cette grande bâtisse en brique rouge nous a accueilli.

L’entreprise y a conçu dès 1974 la fameuse platine vinyle Sontek LP12, référence absolue, d’ailleurs toujours produite. Pour faire face à sa croissance, Linn a inauguré en 2003 une nouvelle implantation.

Celle-ci, d’un design abouti, extrêmement lumineuse, aux conditions sociales privilégiées, héberge aujourd’hui, non seulement un site de production, mais aussi les bureaux commerciaux, recherche et marketing, permettant un brassage de tous les actants de l’entreprise.

Fabrication de A à Z

Reprenons un peu un cycle de fabrication, tant que faire se peut, chronologique. Pour les bras et plateaux de tourne disque, l’usinage à partir de blocs d’aluminium brut est effectué dans l’historique batisse en briques.

Les châssis d’appareils électroniques entrée et milieu de gamme sont eux aussi réalisés à cet endroit, à partir de gigantesques plaques d’aluminium de 2 mm d’épaisseur.

Après un passage à la découpe sur des machines numériques, les plaques sont pré-percées par un robot aux doigts de fée. D’une seule plaque géante sortent huit châssis bruts.

S’ensuit un banc de pliage et une presse assurant les mises en forme requises. Chaque objet subit un contrôle très strict aux tolérances minimes.


Concomitamment, la chaîne de peinture reçoit les plaques frontales en métal moulé et les magnétise avant d’y déposer la peinture nécessaire. Le précieux revêtement n’ayant pas “collé” au métal est automatiquement recyclé.


Les pièces, pliées, fraisées, vernies ou peintes, sont sérigraphiées manuellement à l’aide de gabarits et pochoirs. Autour de procédés ultra évolués, cette orfèvrerie manuelle offre une grande souplesse de travail et la possibilité de changer les textes à tout moment.


Des fours domestiques sèchent les éléments à 70 degrés. Une température volontairement basse destinée à préserver les pièces plastiques et métalliques.

Un ouvrier, en charge de la production d’un produit de A à Z, complètement impliqué dans la qualité, assemble toutes les pièces précédemment fabriquées.

Les produits sont testés, emballés avec manuels et câbles. En cas d’assemblage sur le site historique, ils sont ensuite expédiés vers le stock central, dans la nouvelle usine.

Technologies et produits 100% “fait maison”

Soucieux de maîtriser tous les éléments de fabrication, Linn les conçoit et les fabrique entièrement sur place.

Tout le design se fait en interne, qu’il s’agisse de la visserie, des alimentations à découpage des amplificateurs Chakra ou des circuits de contrôle du lecteur CD Majik.

Pour aider les employés, Riri, Fifi et Loulou, trois gros chariots élévateurs ainsi surnommés par les employés, puisent dans les tours de stockage les matières premières ou les pièces détachées nécessaires à tel ou tel banc d’assemblage et les y acheminent, limitant ainsi la pénibilité du travail.

Des lignes de production ultra modernes

En atmosphère entièrement contrôlée, quatre lignes de production occupant plus de mille mètres carrés débitent à grande vitesse des circuits imprimés.

Les microcomposants sont livrés sur de larges rouleaux, insérés tel un gros ruban d’imprimante dans la machine.


Après l’implantation des composants sur les surfaces des circuits imprimés multicouches, l’assemblage est automatisé à l’aide de bras mécaniques aussi véloces que précis.

Le contrôle est effectué par des caméras et des automates intelligents. Une fois produite, chaque carte subit deux types de contrôles : un électronique et un humain, visuel, avant et après intégration dans le châssis.

Les stocks, automatisés bien sûr, sont réduits au minimum et alimentent quotidiennement l’expédition pour les quatre coins du monde !

Outre les électroniques haut de gamme, toutes les enceintes sont assemblées dans la nouvelle usine ; seule la nouvelle gamme Komponent est produite dans une unité de fabrication implantée en Asie et supervisée en totalité par une équipe technique Linn.


Castle, partenaire privilégié

Société de taille modeste, Linn est adossée à Castle, entreprise de mécanique de précision, active notamment dans le militaire, l’aviation, la marine et l’aérospatiale.

Leurs outils de production, au micron près, permettent donc la fabrication du châssis de l’amplificateur de puissance Klimax Solo, ou de plus petites pièces comme les tiroirs de chargement métallique des lecteurs Unidisk 1.1 et 2.1.



Tout savoir sur ...

© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS