Logo CineNowCineNow, votre quotidien hifi, vidéo, home-cinéma

Recevez nos actualités chaque semaine :

MP3, AAC, WMA contre FLAC, SACD, vinyle : pourquoi ne pas blâmer tout de suite l'audio compressé

18 décembre 2012


Un bon enregistrement dont le master a été réalisé propremment sonnera toujours bien sur un vinyle, SACD, DVD-Audio au en dématérialisé haute résolution.

Ces formats révèlent tous les détails et les subtilités de la musique, d’un manière dont sont incapables les formats compressés comme le MP3, l’AAC. Pourtant, un très bon enregistrement sonnera bien également en compressé, parce que ses qualités intrinsèques brilleront à travers le format.

D’un autre côté, un son fortement traité, compressé au niveau de la dynamique (pas des données) et mal enregistré sonnera mal quelque soit son support. Tout est une affaire de goût, mais si tous les enregistrements contemporains étaient bien réalisés, tous les audiophiles y trouveraient leur compte. Or, le monde n’est pas peuplé que d’audiophiles.

MP3 logoMP3 logo

Les standards “objectifs” pour une bonne qualité de son sont une faible distorsion, une large réponse en fréquence, la séparation stéréo et la non-limitation de la plage dynamique.

Regardons par exemple la compression dynamique. Une fois que les ingénieurs du son ont compressés la dynamique d’une voix allant du murmure au cri, en portant toutes les différences en même niveau, il en résulte un son sans vie. Les murmures seront juste aussi forts que les envolées lyriques.

On peut aimer Arcade Fire, mais il faut reconnaitre que leur album Neon Bible est peut paraitre sous bien des aspects mal enregistré. La musique elle même est forte, mais le son n’est pas agréable à écouter, que cela soit sur vinyle, en FLAC, et donc en MP3.

FLAC logoFLAC logo

Cependant, aucun ingénieur du son ne fait volontairement un mauvais master. Il fait en sorte que son enregistrement convienne à une audience cible, et à l’utilisation qui en sera faite. Les groupes et ingénieurs du son savent que la musique sera souvent écoutée au travers d’écouteurs donnés avec les baladeurs, d’enceintes Bluetooth ou d’autoradio.

Concernant l’égalisation aussi, certains ingénieurs appliquent une courbe favorisant les aigus, ce qui créera un phénomène de meilleure intelligibilité dans un environnement bruyant. En environnement calme, c’est la punition.

Voilà pourquoi il ne faut pas blâmer tout de suite les formats type MP3 ou autre, et a fortiori les AAC 256 kbps extraits d’iTunes, qui peuvent sonner raisonnablement bien si la source est de qualité. iTunes a par ailleurs été en discussion avec les majors pour proposer du 24-bit lossless sur sa plate-forme.



© 1999 - 2018 SENTICOM

Contactez-nous

Flux RSS